Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 10:46


C'est une histoire banale.
Quatre frères et sœurs, la mort d'un parent, la maison que l'on vide et les vieux fantômes qui ressurgissent.

C'est une histoire banale, mais c'est justement en cela qu'elle nous touche, qu'elle atteint l'universalité. 
Saul, Hélène, Elias et Rena, autant de trajectoires différentes, de parcours singuliers. Et c'est dans leur singularité que l'on retrouve des morceaux de nous-mêmes.

La vie à côté de laquelle on est passé, celle qu'on a vécue, les choix que l'on fait qui ne nous définissent pas pour autant, les accidents de la vie, les relations frère-sœur, parent-enfant, rien de bien nouveau sous le soleil, et pourtant ce court récit à quatre voix nous emporte.
La plume de Kéthévane Davrichewy, précise comme un outil d'orfèvre et en même temps si simple, avec un vrai sens du dialogue, dissèque l'être humain sans concession, sans affectation et sans aucun artifice superfétatoire.

Ces quatre-là pourraient être des projections de nous-mêmes, nos frères, nos soeurs, nos cousins, nos enfants.
Les histoires de famille finissent toutes par se rejoindre, jusqu'à la fin des temps.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

commentaires

Laurence (Lolotte) 21/07/2015 14:52

Je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé !

Gilsoub 12/06/2015 11:19

tu me donne envie de le lire, je le rajoute à ma liste !

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton