Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 10:01

Sichuan, début des années 80. Fabienne Verdier part pour la Chine après s'être battue pour l'obtention d'une bourse. Le pays sous emprise maoïste saigne encore des plaies de la Révolution Culturelle.

A travers les yeux de Fabienne Verdier, c'est tout un monde que l'on découvre. Un monde au fonctionnement opaque, où la terreur et la soumission règnent. Une société qui a tourné le dos à son passé et le renie.
Il faudra patience, persévérance et courage à Fabienne Verdier pour obtenir le droit de suivre l'enseignement qu'elle a choisi: la calligraphie.

Outre l'aspect documentaire, voire historique, de ce texte qui a commencé à combler mes lacunes sur l'histoire de la Chine, c'est le cheminement intellectuel et sensitif de Fabienne Verdier qui m'a passionnée.
Une nouvelle façon de voir le monde que ses maîtres lui apprennent, un rapport au temps différent (un apprentissage dure au minimum dix ans!), l'humilité face au monde, la contemplation de la nature et l'émerveillement que l'on en retire, l'ascèse qui découle naturellement de tout cela, et la magie de la créativité qui en naît.

 

***

"il faut apprendre, puis oublier ce qu'on a appris, retrouver le naturel jusqu'à parvenir à créer sans effet [...] il est très difficile de retrouver sa véritable nature, surtout à une époque où la famille, l'éducation, les règles sociales, la pression des autres, les modes nous façonnent à notre insu."
enseignement de Maître Huang à Fabienne Verdier

"J'ai appris que l'extase, qu'elle se crie ou se taise, n'est pas un don du ciel qu'on attend les bras croisés, mais qu'elle se conquiert, se façonne, et que l'intelligence y a aussi sa part."

 

Fabienne Verdier au travail


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

commentaires

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton