Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 15:03
Aujourd'hui c'est dimanche (sans blague).
Et aujourd'hui, comme souvent le dimanche (surtout quand il fait gris et froid, comme aujourd'hui - MAIS C'EST QUAND LE PRINTEMPS???), je ne suis pas du tout téméraire et je traîne. Parfois c'est productif, parfois pas du tout, mais, dans un cas comme dans l'autre, ça me fait du bien, et je mesure la chance que j'ai d'entendre les oiseaux toute la journée, de n'avoir aucun vis-à-vis...
NDLR: bon ok, sauf pendant le mois de novembre, où j'ai beaucoup de mal à avoir ne serait-ce qu'une seule pensée positive; d'ailleurs je pense militer bientôt pour l'élimination pure et simple de ce mois maudit.

Et aujourd'hui, en plus de mes habituelles considérations métaphysiques dominicales, j'ai réalisé que le week-end prochain, c'est Pâques. Ce qui signifie que cela fera alors quatre ans que je suis ici.
Quatre ans! Cruel constat: les années filent, le temps m'échappe, bref, il est vraiment temps de commencer la crème anti-rides.

(soupir)

Je me souviens de ma première nuit: les cartons qui attendaient sagement leur heure dans un coin, la bibliothèque vide, les murs blancs. Les plombs avaient sauté, je n'avais pas trouvé ça très drôle. J'avais du mal à rester calme, ça faisait tellement longtemps que j'attendais ça. Tout commençait, enfin.

Quatre ans plus tard, j'ai toujours l'impression que tout commence, enfin - peut-être devrais-je y voir le signe précurseur d'une pathologie?!!
Les plombs sautent encore de temps en temps (mais maintenant ça me fait rire), le piano est toujours dans l'entrée (je n'en joue toujours pas), les volets sont toujours rouillés...
Mais je m'y plais. Même si j'ai parfois l'impression que c'est un piège, une cage dorée, que ce confort est responsable de mon immobilisme, que si je n'avais pas tant peur de le perdre je ferais beaucoup plus de choses: trapéziste (mais j'ai le vertige), ambassadrice de l'Unicef (mais je ne suis pas Angelina Jolie), jet-setteuse (mais les soirées branchées m'ennuient), intermittente du spectacle (pourquoi pas?), touche-à-tout surdouée (actrice-chanteuse-danseuse, et puis j'aurais fait de la peinture aussi, comme Juliette Binoche)... Hum.

Mais, comme souvent, on n'est pas resté fâché très longtemps. Un coup de pinceau, et c'était reparti comme au premier jour! Il faut croire que soit j'aime les cages dorées, soit je suis maso.

Je me doute bien qu'il me faudra faire un jour mes cartons, tout décrocher, et m'en aller, mais je n'ai pas vraiment envie d'y penser, je préfère me dire que j'en ai encore pour cent ans, dans ma cage.
Et puis chacun sait que la réalité et moi, c'est pas gagné.


***


Et dans la série "Home sweet home", Vincent Delerm a c
omposé une chanson qui me plaît beaucoup (et oui, j'adore Vincent Delerm, on ne peut pas avoir que des qualités):

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article

commentaires

Camille la It Girl 30/03/2010 16:20


ne le clame pas sur tous les toits, mais aimer Vincent Delerm peut être une qualité ( si si je t'assure)


Marie 29/03/2010 15:36


Alors, déjà, ça devrait être interdit d'écouter du Vincent Delerme un dimanche. Rien que là, ça m'a donné le blues alors que je suis au boulot.
Et puis, de toutes façons, tant que tu y es bien, pourquoi changer d'appartement. Et si le temps passe si vite, c'est que tu t'y plais bien.
Ca me fait réaliser que ça fera bientôt 4 ans moi aussi, que le temps passe bien vite et qu'on s'attache bien trop à ce genre de détails...


LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton