Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 22:23

Los Angeles, cité des anges, une soirée dans une villa perchée.
Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont acteurs.
Elle a le coup de foudre, le vrai, celui qui vous ôte la respiration, qui vous coupe l'oxygène, celui qui vous enchaîne à un parfait inconnu au premier regard.

Elle est française, il est canadien, elle est blanche, il est noir, "pourquoi a-t-elle besoin de [le] signaler, quel rapport avec l'histoire?" C'est que cette "petite distance, pas grande mais mesurable", "rapportée au corps humain [...], c'est la mesure du blanc au noir, c'est la mesure des lieux communs avec lesquels, depuis deux jours, elle bataille."

Le coup de foudre se transforme en passion dévorante, pour elle du moins. Et c'est avec elle que nous vivrons, de son côté, ces longs et pénibles épisodes de l'attente, des espoirs déçus, des incompréhensions, de leurs peaux différentes qu'il n'a de cesse de lui rappeler, de leur déséquilibre amoureux, elle qui attend trop, lui qui donne si peu, quand il l'a décidé, embarqué dans un projet plus important qu'elle.
"C'était un homme avec une grande idée. [...] Et pour elle la grande idée était comme une autre femme, et elle ne voulait pas qu'il la suive."

De Los Angeles à Paris, du pays basque au Congo, des plages de Malibu aux rivières d'Afrique, des contours d'une piscine hollywoodienne (on croisera même George Clooney) aux Pygmées de la forêt, les désillusions de Solange, son désarroi face à cet homme qu'elle reconnaît instinctivement sans le connaître... De l'idée première au story-board, des repérages à la fin du tournage, les mots de Marie Darrieussecq déroulent le film de "cette sorte de maladie", du premier émoi à la dernière nuit, sans lourdeur, sans sentimentalisme, juste de bout en bout.

"Deux survivants d'une même odyssée ou, n'exagérons rien, d'un même périple cahin-caha."

 

1059116011.jpg

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

commentaires

Lili Galipette 14/04/2015 07:03

J'ai passionnément aimé cette lecture ! Totalement subjuguée !
http://www.desgalipettesentreleslignes.fr/archives/2014/04/18/29650644.html

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton