Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
L'Exercice de l'Etat

L'Exercice de l'Etat

affiche-francaise.jpg

 

Âmes sensibles s'abstenir.

 

Heureusement que les prochaines élections ont lieu en mai, autrement il serait difficile d'aller aux urnes...

D'ici mai, de l'eau aura passé sous les ponts (de la Seine...), on sera en 2012, tout sera neuf et beau, ce sera le printemps, la neige aura fondu, on fera des projets pour l'été, on aura recommencé à fumer, bref on aura un peu oublié...

 

Oublié les rouages pervers, et semble-t-il inévitables, de la vie politique, ces alliances éphémères, ces alcôves dorées, lustrées, où tout est calculé, examiné, soupesé, ces hommes qui pour la plupart font de la politique pour rattraper cinq points perdus au dernier sondage ou pour briguer un second mandat... et non dans un intérêt commun.

Autant de constats qui ont écoeuré la candide que je suis, qui a envie de croire coûte que coûte que cette étrange espèce (les hommes politiques)

(non mais franchement il faut être maso pour avoir envie de souffrir autant, d'être tout le temps sur la brèche)

(vous me direz qu'après tout je ne connais pas les délices du pouvoir, et vous aurez raison)

(mais très honnêtement, cette vie de mauvaise adrénaline ne me manque pas) était mûe par un idéal, une envie de faire le bien pour tous, d'améliorer le quotidien.

(oui, je sais, les bisounours n'existent pas, merci)

(ce qui me pose d'ailleurs un vrai problème ce soir car j'en aurais bien besoin après ce film)

(ouf, j'ai retrouvé un ELLE inédit, entre les fiches cuisine et la couleur de l'hiver je devrais pouvoir m'endormir tranquille)

(sauf si mon horoscope est mauvais)

(ne me dîtes pas qu'il est mauvais!)

(...)

 

Pour moi jamais film n'avait jusqu'à présent mieux décrit l'univers du pouvoir et ses mécanismes.

Ses tragédies, ses trahisons, ses luttes intestines. Ce milieu où l'amitié sincère n'existe pas, où tout peut basculer en vingt-quatre heures, où la loyauté envers ses idéaux constitue plus un handicap qu'une force... cartactéristiques qui ne sont pas sans rappeler un autre milieu, sanglant au sens propre celui-là.

Grâce à une galerie de personnages complexes et nuancés (qui au passage, pourraient être de droite comme de gauche), ne sombrant jamais dans la caricature, merveilleusement interprétés (Olivier Gourmet et Michel Blanc en tête).

D'un scénario trépidant, digne d'un vrai thriller, et qui ne fait aucune concession à la facilité.

D'une vraie mise en scène (ce qui, par les temps qui courrent, est suffisamment rare pour être souligné).

D'une musique contemporaine grinçante, presque angoissante par moment, et étouffante à la longue.

 

L'Exercice de l'état est un film de haut vol, un vrai moment de cinéma.

A voir en novembre pour avoir le temps de s'en remettre d'ici mai...