Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
La fille qui n'aimait pas Miyazaki, autopsie d'un moment de solitude

La fille qui n'aimait pas Miyazaki, autopsie d'un moment de solitude

Je partais sceptique, certes (je n'ai jamais accroché avec aucun des films de Miyazaki), mais pleine de bonne volonté.
Cette fois, ce serait différent, me disais-je.
Point de forêt magique ni de monstre, peut-être que cette fois ça marcherait?
Mais non, rien n'y a fait. 

Les images sont très belles, oui, mais je m'ennuie.
Inexorablement, je m'ennuie; en dépit de tous mes efforts, je m'ennuie.
Les personnages ne parviennent pas à m'intéresser (surtout Jiro, qui m'indiffère d'abord puis m'irrite terriblement), l'histoire d'amour ne m'emporte pas et me paraît légèrement niaise, le contexte historique est à mon sens trop légèrement survolé.
Je ne suis pas énervée car ce n'est pas mauvais (il ne faut pas non plus exagérer), je me demande juste où est ce lyrisme dont tout le monde a parlé et qui n'a pas réussi à m'atteindre....

Je me demande ce qui me manque pour ne pas aimer les films de Miyazaki que tout le monde encense, peut-être n'ai-je pas assez de cœur?

Une chose est certaine pourtant: je ne récidiverai pas.

 

21052685 20131024170344366-r 640 600-b 1 d6d6d6-f jpg-q