Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 15:05

Coup de cœur pour cette série de documentaires de Loïc Prigent, dont le dernier volet est passé sur Arte jeudi dernier.

A chaque fois la même histoire, et à chaque fois on se laisse embarquer.
Dès le départ, les signes annonciateurs de la fièvre imminente sont là. La tension monte, nous gagne peu à peu... On est ému.
Par la masse d’efforts de toute une équipe, parce qu’on a l’impression d’en être, parce que preuve est faite que la mode, c’est peut-être de la frivolité et des frou-frous, mais aussi et surtout du travail.

Chez Rykiel, c’est une histoire de femmes. La mère et la fille, bien évidemment, duo complémentaire à la tête de la maison, mais aussi les petites-filles. Une belle tribu, la liberté en héritage.
J'ai trouvé ce volet particulièrement touchant - NDLR: je suis une âme sensible, j’ai la larme facile.

 ***

Après coup, j’ai réalisé que leur principal souci était le beau.
Ils ne prennent pas le métro, ne font pas la queue au supermarché, ni la vaisselle…
Juste le beau.
Est-ce pour cela qu’ils y parviennent si bien ? Doit-on se lover dans une bulle, protégé des réalités triviales, pour sublimer les femmes ?

 

Moi j’aimerais bien avoir une petite place dans une de leurs bulles, bien au chaud, loin des boîtes mails pro, des courriers de la banque… (soupir)

 ***

Considérations hautement philosophiques en ce froid jour de février ; le ciel est si jaune aujourd’hui, à croire qu’une pluie toxique va nous tomber sur la tête…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette.over-blog.com - dans Vu
commenter cet article

commentaires

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton