Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
Le jour le plus court

Le jour le plus court

C'était hier.

Sacré solstice d'hiver.

(il y a même des gens qui le fêtent...)

(en même temps c'est pas bête, c'est la nuit la plus longue de l'année quand on y pense)

(il faut vraiment que j'arrête d'être toujours sceptique comme ça, de prime abord)


Donc, scientifiquement, les jours vont rallonger.

A partir d'aujourd'hui.

 

...

 

Difficile à imaginer, n'est-il pas?

Quand il fait nuit noire le matin au réveil, nuit noire après le boulot, et quand on ne voit pas le soleil des semaines durant à cause de cette satanée neige...

 

Neige qui éveille en moi des sentiments pour le moins contradictoires: mi-blasée (ENCORE de la neige!) mi-émerveillée (quand je rentre le soir chez moi et qu'il y a des guirlandes lumineuses dans le jardin et que les sapins ensevelis sont terriblement photogéniques même si le père noël géant de mon hall me fait un peu peur).

(+100 points pour la neige, sachant que je ne n'ai quasiment jamais envie de prendre des photos)

(si j'avais un iphone, peut-être qu'alors je me sentirais libérée dans mon rapport à la photo)

(et oui, tous les moyens sont permis pour réclamer un iphone)

 

Mais j'avoue que ces derniers temps, la blasitude me gagne face à la neige (à Noël, tous les néologismes sont permis).

Blasitude de devoir mettre quasiment tous les jours mes "bottes de neige" (comprendre "qui résistent à la neige"). Car soit la neige de la veille n'a pas fondu, soit il neige, soit il risque de neiger.

Et j'avoue ne pas avoir tellement envie de renouveler l'expérience des sachets plastiques dans les chaussures pour rendre imperméables des bottines perforées (cherchez l'erreur) (je viens du sud, moi, j'ai toujours l'espoir que la météo se trompe, et surtout la vanité de croire que la météo se pliera à mes caprices vestimentaires).

Blasitude de mettre des collants tous les jours, même en pantalon.

Blasitude d'avoir faim tout le temps...

 

 

D'où cet amer et cruel constat: je ne pourrai jamais habiter à Montreal.

(si tant est que cette idée m'ait jamais effleurée)

(mais j'aime assez l'idée d'une destinée scellée avant même que je me sois penchée sur la question)

...

(la neige me rend maboul, on en a déjà eu la preuve  ici )

 

tumblr_lduc23T0Ih1qfe2vzo1_500_large.jpg