Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
Le syndrome de la table de nuit

Le syndrome de la table de nuit

Depuis dimanche dernier, on l'aura compris, j'étais en proie à une envie irrésistible de livres.

Le fait d'en parler avait déclenché ma boulimie, je n'avais pas craqué dans une librairie depuis trois mois, l'heure était grave.

En plus de ça ma table de nuit n'accueillait que:

- mon livre de chevet (en ce moment Naissance d'un pont de Maylis de Kerengal);

- un essai que je lis irrégulièrement (Histoire de chambres de Michelle Perrot, passionnant et bien écrit, mais il faut quand même un minimum de concentration);

- un recueil d'Emily Dickinson dont je lis un poème de temps en temps;

- Microfictions de Régis Jauffret dont je lis les nouvelles par grappes de cinq ou six, quand ça me prend, sans logique aucune, et que je ne suis pas prête d'avoir terminé;

- les Lettres à une jeune fille de Joë Bousquet que je ne peux me résoudre à ranger, même si j'ai abandonné cette lecture depuis un bon moment (un peu lassant au bout de la moitié, même si ces lettres sont exceptionnelles);

- Wole Soyinka auquel je m'attelle régulièrement (il n'a pas mes faveurs à tort, je l'abandonne toujours pour un autre, mais un jour j'y arriverai);

- La culture des apparences, un essai pour les jours où j'ai l'ambition de devenir hyper intelligente (encore faudrait-il le commencer un jour...).


Autrement dit, rien.

 

Or ce que j'aime, moi, c'est avoir des piles de livres sur ma table de nuit.

Ça me rassure d'avoir mes futures lectures sous mes yeux, à portée de main.

Regarder les couvertures, hésiter, me délecter à l'avance de ce qu'elles m'apporteront...

Quel livre choisirai-je en premier, lequel m'empêchera de dormir, lequel garderai-je pour la fin?

Et de défaire et refaire les piles selon mon bon plaisir, mon désir et mes humeurs.

 

tumblr les3lz7NRe1qaxc4vo1 500 large

 

Vous pouvez bien rire, depuis que j'ai fait un casse à la librairie mardi soir et que ma table de nuit affiche depuis complet, je me sens beaucoup mieux.

Enveloppée dans mes livres.

Au chaud.

 

Et Dieu sait que cela me fut utile ce soir lorsqu'après avoir regardé Frozen River

(car j'ai une fois de plus résisté à la tentation hivernale du jeudi soir; félicitez-moi#2)

(=Lie to me)

(oh ça va hein, il faut bien se consoler de Patrick Jane)

(et oui je suis capable de regarder Arte pour autre chose que Tracks)

(et oué)

je me sentais un peu désolée et abattue.

 

J'aurais pu me consoler avec Esprits Criminels, série rationnelle où les héros n'ont pas de vie privée, pas de famille, où les intrigues sont résolues en 52 minutes, publicité comprise.

 

Mais non.

Pas ce soir.

 

Ce soir je lis.

 

tumblr_lexpwieBYn1qcvfp2o1_500_large.jpg