Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 06:06

image.jpegCe livre aussi fort que bref réussit à semer un trouble qui persiste plusieurs jours après en avoir achevé la lecture.

Eté 68, un bord de mer américain, une maison de vacances.

La maison d'à côté que l'on loue, le bateau pour les virées en mer, un héros de dix-huit ans, les filles, la poésie. Les écueils banals de nos vies, l'amour au panthéon, le désir. Rien de nouveau sous le soleil, me direz-vous.

Et pourtant.

Se délestant rapidement de ses fausses allures de roman initiatique, le récit s'approfondit page après page, jusqu'à la conclusion tragique (annoncée dès la première phrase mais qu'on oublie en chemin, grisé que l'on est par le soleil, la mer et Emily Dickinson).

Il m'est difficile de trouver les mots justes pour évoquer sans le trahir ce récit, qui n'a rien de la légèreté ni du badinage estival dont il semble se parer au premier abord.

L'amour adolescent n'est finalement qu'un prétexte, un catalyseur précipitant les désirs et préoccupations de chacun, et la tension monte jusqu'à en devenir presque étouffante pour le lecteur comme pour Michael: "Il me tardait que cette fête s'achève et que l'été prenne fin."

Les dialogues sont parfaitement menés, les personnages finement étudiés, le déroulement du récit maîtrisé. Il n'y a pas une phrase de trop, et on termine cette lecture presque hagard, secoué en tout cas, par la claque de littérature que l'on vient de se prendre.

 

***

 

Charles Simmons privilégiant la qualité à la quantité, il ne publie qu'un livre par décennie. Aujourd'hui seuls deux de ses romans sont traduits en français: Les locataires de l'été, donc, et Rides.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

commentaires

flou 19/03/2013 09:50

je le veux absolument! tu as réussi à m'allécher tout en ne dévoilant rien! c'est fort, très fort! ^^

leshumeursdeviolette 20/03/2013 13:38



Oulalaladidonc je suis bien contente de moi sur ce coup ;)



Océane 18/03/2013 23:02

Je vais me contenter de te remercier, et de noter ce livre pour une prochaine lecture :)

leshumeursdeviolette 20/03/2013 13:35



Contente de t'avoir donné envie! Tu me diras ce que tu en auras pensé?



George 18/03/2013 07:48

Conseillé par Jean-Philippe Blondel, j'ai acheté ce roman qui attend encore dans ma PAL, je le soupçonne en effet d'être très poignant et ton billet me le confirme.

leshumeursdeviolette 20/03/2013 13:35



Oui, un chef d'oeuvre, vraiment.


Dommage que cet auteur soit si peu traduit ici, déjà qu'il n'écrit qu'un livre par décennie.... Vais me procurer Rides très bientôt je crois.



LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton