Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 18:09

Dans la série "on prend les mêmes et on recommence", j'avoue un plaisir inégalé à revoir régulièrement le second film de Sofia Coppola (comme tous ses films en fait) (sauf que pour Virgin Suicides j'essaie d'être un peu forme quand même).

 

A chaque fois, je suis enchantée comme si c'était la première fois.

 

La BO idéale (que je réécoute en boucle depuis), le casting parfait, la photo, le scénario... la poésie moderne qui s'en dégage...

(mon Dieu que cette fille (Sofia Coppola) m'énerve à tout faire si bien!)

(en plus elle se marie à la fin du mois avec le chanteur de Phoenix)

(oui, je sais, la jalousie est un bien vilain défaut)

 

On a déjà dit tellement de choses sur ce film: l'éclosion d'une actrice (ah, Scarlett...sa voix, sa moue, quel choc c'était!), la culotte, le talent de Sofia Coppola de filmer le rien en en disant tout, sa subtilité et son raffinement, le juste équilibre entre humour, spleen et moments de grâce...

 

Une amie m'avait confié à la sortie du film qu'elle n'avait pas du tout accroché, qu'elle ne comprenait pas le personnage de Charlotte, son spleen, qu'elle avait trouvé le film lent et long, voire même ennuyeux...

Sept ans plus tard (ce qui ne nous rajeunit pas) (soupir), je ne la comprends toujours pas...

Car je me sens toujours aussi proche de cette Charlotte un rien bêcheuse qui laisse le temps s'écouler, qui regarde le monde derrière sa fenêtre, qui ne sait pas très bien où elle va...

lost-in-translation

(malheureusement je n'ai pas la même plastique irréprochable pour me consoler)

(soupir bis)

(mais au moins je ne suis pas mariée à un photographe post-adolescent américain)

(en revanche j'ai le même parapluie transparent)

(et j'aurais pu faire la même rélexion à propos d'Evelyn Waugh)

(on ne peut pas tout avoir)

(soupir ter)

 

 

A voir et à revoir sans se lasser... ne serait-ce que pour cette scène finale...

(et qu'importe ce que Bill Murray lui dit!)

(cela ne nous regarde pas après tout)

(je n'ai jamais compris l'acharnement qui consistait à découvrir cette réplique à tout prix quand le film est sorti)

600full-lost-in-translation-screenshot

 

Quitte à promener mon parapluie transparent tout le mois d'Août, autant être avec Bill à Tokyo...

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

commentaires

Hajar 08/08/2011 12:22


Ce film m'avait révoltée et dégoûtée ! Pourtant j'étais tombée amoureuse dès les premières secondes mais au fil des évènements je détestais, je ne suis pas arrivée à accepter et encore moins
apprécier cette relation entre cette fille et ce grandpa !


Anouchka 07/08/2011 21:52


Ahhhh je suis une grande fan de ce film aussi (que je regarde régulièrement sans me lasser, tout comme toi).


Mlle Toutouille 07/08/2011 20:01


Arretes de soupirer, il est pas si irreprochable que ça son physique


LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton