Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 23:15

807911-2380.jpg

Et avec elle c'est toute une époque qui disparaît.

Celle du Paris des années 70, du Palace, du temps où la fête était encore un art, le Paris d'avant les années Sida.

Je ne saurais que trop conseiller à nouveau la lecture de Beautiful people d'Alicia Drake, qui retrace si bien ses années-là, et m'avait fait découvrir un bout de la femme derrière la muse YSL.

Betty-Catroux-and-Loulou-de-la-Falaise-with-Yves.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article

commentaires

carmadou 17/11/2011 18:47


Sur les années 80, vous avez avez un autre très beau roman de Mathieu Lindon, "ce qu'aimer veut dire" où il parle de deux hommes qui ont joué un rôle prépondérant dans sa vie:
Son père Jérome Lindon, et son ami Michel Foucault.

Ce livre est le récit de ses années de jeunesse, d'une fête permanente où les drogues sont expérimentées, on y croise Hervé Guibert et d'autres figurent. La fête se termine avec l'arrivée du Sida ,
Michel Foucault meurt puis Guibert... la fin d'une époque insouciante.

C'est un très beau livre de cette année 2O11


leshumeursdeviolette 17/11/2011 22:54



Oui je l'avais repéré. Dès que ma table de chevet se désemplit un peu, je l'achète! Avec Annie Ernaux, il sera l'objet de ma prochaine  excursion, en librairie!



carmadou 15/11/2011 06:38


Je suis tout a fait d'accord sur le livre de Alicia Drake, Beautiful People. A sa lecture, je me suis rendu compte que la littérature contemporaine ne décrivait plus la vie parisienne comme pouvait
le faire auparavant Balzac ou Proust. Beautiful People comble ce vide, c'est bien plus qu'une simple biographie!
Dans cet ouvrage Loulou de la Falaise dit ceci: "Pour les premières fois, les femmes n'étaient plus forcées d'avoir l'air de "dames", elles pouvaient avoir l'air qui leur chantait."
Et cela n'est pas rien, c'est la liberté!


leshumeursdeviolette 16/11/2011 22:10



Pour être honnête, je ne sais pas si c'est la littérature qui se détourne de la vie parisienne, ou bien si c'est cette dernière qui est devenue lisse et ennuyeuse à mourir...


Je garde un souvenir émerveillé de ce livre, j'avais envie de vivre dans les années 80, de connaître ce tourblllon!


Et de ressembler à Loulou aussi, il faut l'avouer...



LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton