Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les humeurs de Violette
Les humeurs de Violette
Menu
Mademoiselle

Mademoiselle

MademoiselleJ'ai une affection particulière pour ce film, que je ne me lasse pas de voir et revoir.

(il faut dire aussi qu'en ce dimanche pluvieux de mousson parisienne le type d'activité était peu varié)

(et il me fallait une transition après Nuala avant d'entamer un autre livre)

(et puis le dimanche soir c'est permis)

(tout est permis d'ailleurs)

(cela dit, rassurez-vous: une petite commande Amazon est en route, avec des dvd inédits)

(oué oué oué, des films que j'ai même pas vus en salle obscure)

 

J'aime bien ce film pour ses acteurs déjà.

Sandrine Bonnaire est lumineuse, Gamblin irrésistible, et on a envie de mettre des claques à Zinedine Soualem.

 

Et puis il y a l'histoire.

Celle d'un homme et d'une femme qui vont passer vingt-quatre heures ensemble, qui savent qu'ils ne repartiront pas ensemble, mais qui savent malgré tout en profiter, même si la chute doit faire mal (adieu chabadabada).

Car, comme le dit si justement ma chère Nuala, ce n'est pas la vraie vie. Et c'en est d'autant plus beau.

Et on l'apprécie encore plus quand on a conscience du caractère éphémère de la chose...

 

Une histoire qui peut arriver à tout le monde, bien ancrée dans la réalité (ah, le congrès de la boîte de Claire, le super Campanile, le café de gare...) mais qui permet de s'en échapper pour quelques heures.

Le temps d'une virée en scooter, d'une coupe de (mauvais) champagne sur la terrasse du Campanile, le temps d'un mensonge malgré lui...

 

Un film économe (dialogues et scènes inutiles nous sont épargnés) sans prétention ni sensiblerie, juste l'histoire d'une belle rencontre.

 

Avec juste les ellipses nécessaire, et l'humour aussi!

(si si)

(impossible de pleurer devant ce film)

(par contre on a un petit sourire niais après)

(et on rêve à nouveau à l'intermittent)

(encore lui, caramba! plus d'un an après... encore raté!)

 

 

Un peu de poésie avant la dure réalité du lendemain matin!

 

 

69197506_ph5.jpg

Vous reprendrez bien un peu de Gamblin?