Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
Mes espérances étaient trop élevées et ma déception cruelle

Mes espérances étaient trop élevées et ma déception cruelle

9782818006030.jpgPeut-être que j'en attendais trop. J'ai remarqué que j'étais souvent déçue lorsque mes espérances étaient trop grandes.

(ce qui ne s'applique pas seulement aux livres, soit dit en passant)

Peut-être a-t-il pâti de passer après Naissance d'un pont qui m'avait transportée; l'inévitable comparaison n'a pas joué en sa faveur.

Si je l'avais lu à un autre moment, qu'en aurais-je pensé?

Peut-être le titre était-il trop beau, j'aurais dû me méfier. Il me faisait de l'oeil depuis sa parution. Je repoussais l'échéance, j'avais décidé qu'il serait comme une récompense, tellement certaine du plaisir qu'il me procurerait......

 

Je fus déçue dès la première page. Je trouvai l'écriture insipide, laborieuse même parfois. Je tins bon, essayant d'oublier en cours de route le lyrisme de Maylis de Kerengal qui m'avait tellement plu.

Mais rien n'y fit.

Au bout de quelques pages, l'écriture demeurait sans intérêt, et surtout très inégale: à une phrase sublime (dans la limite du raisonnable) succédait quelques lignes plus bas une autre frisant le ridicule; comment l'auteur de la première avait-il pu pondre la seconde?

Je n'ai pas réussi à entrer dans cette histoire, j'y suis restée hermétique du début à la fin. Je ne suis pas parvenue à me représenter les personnages tant ils me semblaient creux et faux(à part peut-être Sabine, l'épouse trompée), et par conséquent   n'ai ressenti aucune empathie à leur égard. Que trouvent-ils tous à Nora? Je sais bien que les voies du désir sont impénétrables, mais quand même!

Et je n'ai pas du tout aimé la fin.

 

Heureusement parfois une phrase surgie dont ne sait où trouvait en moi un écho, grâce à sa lucidité et sa concision, et donnait un peu de sens à cette lecture.

Mais il y en eut trop peu.

 

...

 

Mais cela n'entame en rien la boulimie de lecture qui m'a prise depuis quelques semaines maintenant. Je vais enchaîner avec Patti Smith qui, elle, ne me décevra pas, puis La fenêtre panoramique, lecture commune de Février. Puis Sagan, puisque je me suis laissée tenter par le challenge de George et Delphine (je pense commencer par Aimez-vous Brahms dont j'ai eu de bons échos... et après, on verra, tout dépendra de mon libraire!), et le challenge de Sabbio est lui aussi très alléchant...