Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
Revenir

Revenir

tumblr_mltftxBeUA1s7f3fyo1_1280.jpg

Hong Kong, November 1934 - Photograph by W. Robert Moore, National Geographic

 

Constater la disparition des frisettes dans mes cheveux. 

(après une semaine de défaite face à l'humidité asiatique, je commençais à peine à m'habituer à mon nouveau visage

(ayant l'espoir secret et fou d'une transformation)

 

Apprendre dans le Michael Connelly de circonstance (Les neuf dragons) qu' "il est de notoriété publique que les trois quarts des compagnies de taxi engagent des membres des triades."

En faire la déduction qui s'impose.

 

Ouvrir sa fenêtre.

Ne pas le faire car ici il fait trop froid.

Mais la possibilité seule me satisfait; enfin, de l'air!

 

Prendre conscience de la lenteur de son ascenseur.

A Paris le temps nécessaire pour se rendre au huitième étage permettrait de monter jusqu'au cent-vingtième à Hong-Kong.

Ici il n'y a même pas de bar au premier étage.

 

Chercher son chauffeur le lendemain matin.

Ah non, il faut prendre le train.