Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 19:14

9782221102084FS.gifMême si j'avais envie de le lire depuis longtemps (depuis que j'avais vu Les Noces rebelles en fait), les débuts furent difficiles.

 

Déjà, étant donné mon rythme de lecture de ces dernières semaines, j'ai dû abandonner Patti Smith après trois pages pour m'y mettre, réalisant qu'autrement je ne l'aurai pas terminé à temps.

Et les trois premières pages de Patti étaient tellement prometteuses... je partais donc un peu contrariée.

Et puis j'avais tout le temps Di Caprio et Kate Winslet en tête, et une image en particulier qui m'a accompagnée du début jusqu'à la fin, April saignant devant la fameuse fenêtre; on a fait plus gai.

Autant dire tout de suite que j'étais pressée de terminer cette lecture dérangeante.

 

Connaître la fin m'importait peu, car finalement dès le début on sait que cela va mal se passer. Il faut reconnaître à Yates le talent d'installer une tension, qui va crescendo jusqu'au dénouement final.

En revanche j'ai eu beaucoup de mal à ne pas faire le parallèle avec le film, qui m'avait vraiment bouleversée à sa sortie, et je ne sais pas quelle aurait été ma lecture si je n'avais pas vu le film avant. D'autant plus que j'ai eu l'impression que Yates avait écrit son livre comme s'il pensait déjà à une adaptation cinématographique (mais il est une fois de plus difficile de déterminer si j'aurais pensé la même chose sans avoir vu le film...).

Je me rappelais donc parfaitement le récit et les thèmes abordés, mais j'ai malgré tout été à nouveau secouée par cette histoire.

Qui n'a jamais eu l'impression d'être quelqu'un de spécial? Qui n'a pas voulu avoir une vie hors normes? Loin des contraintes quotidiennes? Cette question a trouvé un écho en moi, qui ai souvent envie de tout plaquer pour ouvrir un bar sur une plage au Brésil...

(sauf que je ne parle pas le brésilien, c'est handicapant)

(et puis, il faudrait certainement céder au racket de la mafia locale)

(que du bonheur en somme....)

Et qui ne s'est jamais illusionné sur l'amour? En reflétant à l'autre ce qu'il voulait bien voir, et inversement? C'est le pire qui nous est montré ici: comment, sans s'en rendre compte, on se prête au jeu, on finit par y croire et on s'emballe jusqu'au jour où la mascarade devient évidente et la situation intolérable. C'est ce qui m'a le plus remuée sans doute, cela m'a vraiment donné le vertige.

 

Je suis donc contente d'avoir mis cette lecture derrière moi, même si elle a soulevé beaucoup d'interrogations auxquelles je ne suis pas prête de répondre (je suis une lente).

Sans compter qu''il va me falloir trois tomes de Bisounours pour m'en remettre.

 

 

Et le compte-rendu de notre Club comme d'habitude dans la bonne humeur, ça fait un bien fou! Et je m'étonne encore des différentes interprétations/ressentis de chacune, merci les filles pour ce bon moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Club des lectrices
commenter cet article

commentaires

la pintade aixoise 20/02/2011 17:15


Oui, enfin c'est lui qui échoue, non ? Elle veut partir, lui il reste ancré dans le réel... Un peu le revers du "ils se marièrent et eurent bcp d'enfants" :)


leshumeursdeviolette 21/02/2011 10:06



Pour moi ce n'est pas aussi simple... on ne peut tout mettre sur le dos de ce pauvre Franck. Elle s'illusionne beaucoup, et réalise qu'elle n'est pas aussi exceptionnelle que ça " (en partie à
cause de sa "performance" dans la pièce au début).


Mais on est bien d'accord sur la conclusion ;)



la pintade aixoise 20/02/2011 10:44


Ce film m'a complètement bouleversée. La question de l'avortement, de la liberté et du rejet des conventions... En plus le couple Di Caprio et Winslet fonctionne à merveille. J'appréhendais un peu
car je me suis dis que j'allais penser à Titanic. Mais pas du tout en fait, ils sont merveilleux de justesse. Je ne sais pas si je vais lire le roman car les questions qui m'ont assaillie à la
suite de ce film (comme toi j'imagine) sont restées longtemps dans mon esprit ! Je vais de ce pas faire un tour dans votre club de lecture :)


leshumeursdeviolette 20/02/2011 17:10



C'est vrai qu'avant de voir le film j'avais peur à cause de Titanic. Mais justement je pense que cela fonctionne en partie grâce à Titanic. Je m'explique, pour nous ils étaient un couple
mythique, exceptionnel, et dans les Noces rebelles, c'est comme si on les retrouvait quelques années plus tard. Eux aussi croyaient qu'ils étaient exceptionnels, mais en fait... ils sont juste
des êtres humains normaux, qui ont cru au mirage...


Juliette finit toujours par ramasser les chaussettes de Roméo ;D



Anne 14/02/2011 18:30


Je vais de ce pas voir le compte-redu de votre club de lecture pour avoir une vue d'ensemble sur ce livre qui m'attirait beaucoup au premier abord et qui se délite au fur et à mesure des avis que
je lis.


leshumeursdeviolette 16/02/2011 11:26



C'est vrai que personne ne l'a perçu de la même manière, cela dépend aussi de si tu as vu le film ou pas, et également de ta sensibilité aux questions soulevées... Mais je ne regrette rien ;)



Delphine 13/02/2011 20:01


Merci à toi pour ta présence !
Ah le bar au Brésil.... je vois très bien ;-)
Je rajoute ton avis sur le blog du club
A bientôt


LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton