Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 09:35

Lola_Creton_jeune_actrice_Un_amour_de_jeunesse_Mia_Hansen_L.jpg

 

J'étais pourtant bien disposée.

Un jour de congé en pleine semaine,

(joie transgressive de ne pas travailler quand en théorie on aurait dû être au bureau)

(bizarrement, je trouve ces jours beaucoup plus profitables que les week-ends)

(je devrais en parler à mon patron)

(ha ha ha ha, ceux qui le connaissent réaliseront la totale ineptie de ma parenthèse précédente)

(on va mettre ça sur le compte des endorphines sécrétées par cette journée de non-boulot)

 

une expo superbe (Mme Grès),

(où le seul truc pas cool était de croiser de superbes créatures hyper lookées)

(c'est le problème quand une expo est vantée dans tous les blogs mode de la création, on croise des filles mincissimes-canonissimes-fashionissimes)

(alors qu'on est soi-même non-lookée, le cheveu légèrement frisotté par une pluie qui s'invite quotidiennement, et les boutons cachés sous la frange)

(bénie soit ma frange)


un ELLE entier à rattraper,

(je me suis loosée dans mon réabonnement, d'où une semaine de vide intersidéral)

(ce qui m'a permis de réaliser, une fois de plus, ma dépendance)

(même si on est en été et qu'il est anorexique)


de grands moments culinaires...

(là je ne développerai pas)

(jamais)

 

Une fois n'est pas coutume, j'avais parfaitement calculé mon timing.

(truc de ouf)

(ça ne m'était jamais arrivé avant)

(j'aurais dû jouer au loto pour la peine)


Tout se déroulait à merveille, comme prévu, ce qui me procurait une immense satisfaction, et faisait donc grimper en flèche mon taux d'endorphines, avec un pic à 17h35 me semble-t-il, lorsque, pile à l'heure, j'entrai dans la salle de cinéma pour découvrir que non seulement je n'avais pas raté les bandes-annonces, (j'adore les bandes-annonces, même celles des films nuls), mais qu'en plus je pouvais me caler dans un coin sans que personne ne vienne s'asseoir devant moi.

(genre un grand avec des cheveux bouclés)

(normalement celui-ci est toujours pour moi)

(en plus il arrive toujours au dernier moment, alors que je commence à me détendre en me disant que cette fois-ci personne ne viendra gâcher mon plaisir...)

(en fait il me faudrait une salle pour moi toute seule, ça m'épargnerait bien des soucis)

(oui je sais, j'ai le stress inutile)

(mais je me soigne)

 

Bref, ça commence plutôt bien, je suis aux anges, me disant que je passe une après-midi au paradis.

 

Et puis, petit à petit, une torpeur me gagne, l'ennui s'installe, avec ses inconforts (la jambe droite au-dessus ou en-dessous? plutôt avachie dans le fauteuil ou droite comme un "i"?)...

Pourtant, malgré tout, ce film réveille en moi des souvenirs plus ou moins lointains, je cède même à la nostalgie mélancolique, le temps de quelques scènes...

 

Mais rien à faire, je trouve tout cela un peu vain, la voix de Sullivan m'horripile, je trouve les dialogues faux, je ne comprends pas ce qu'ils se trouvent, je n'ai aucune empathie pour l'héroïne, et la dernière scène me donne envie de rire...

Non mais franchement, ce chapeau qu'il lui avait offert, s'envolant pour dériver le long de la rivière! On a connu des métaphores autrement inspirées, et surtout plus subtiles...

 

Je suis déçue donc, très déçue même, par ce film dont j'attendais tant, et dont j'avais entendu tant de bien.

 

Heureusement, la bande-originale est vraiment réussie, et je remercie Mia Hansen-Løve de m'avoir fait découvrir Johnny Flynn et ses chansons folks, dont "The Water", musique du générique de fin.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

commentaires

Manon 17/08/2011 01:28


Ah ! J'ai aussi vu ce film, et ressenti exactement la même chose que toi en le regardant. La critique s'est encore enflammée pour trois fois rien, ai-je mentalement bougonné.

Pourtant, quelques jours après, j'y repensais.
Quelques semaines après, j'y repense toujours.

Force est de constater que ce film me laisse une sensation bizarre : je lui trouve beaucoup de charme. Sous ses maladresses, j'ai l'impression qu'il est sensible et touche juste. Comme si le film
était maladroit à l'instar des ados qu'il dépeint. (Quelqu'un m'a suivie ? :D )
Bref, j'ai quand même adoré la mauvaise foi de l'héroïne : "Depuis que tu sors avec ce garçon tu ne fais que pleurer.
- C'est parce que je suis heureuse. Je pleure de joie."


Miss Babooshka 28/07/2011 23:16


De rien ;)

& pour la petite histoire :
http://coffeehomeground.hautetfort.com/archive/2010/04/23/quand-le-hasard.html


Miss Babooshka 28/07/2011 11:32


J'adore les bandes annonces et je crois que j'ai réussi une fois à être presque à être seule dans une salle de ciné, en fait on a fini à 2 : un gars arrivé après et moi.

& Johnny Flynn, je l'ai découvert en live l'an passé, j'étais allée voir Mumford and Sons, et finalement c'était une scène partagée ... J'ai beaucoup aimé.


leshumeursdeviolette 28/07/2011 22:51



Merci pour Mumford&Sons, je viens de découvrir grâce à toi et ça embellit ma soirée!



Ilse 28/07/2011 10:35


J'ai également vu ce film que je n'ai pas détesté, c'est bizarre hein ? La personne qui m'accompagnait l'a trouvé trop long également. J'ai aimé cette lenteur, ça m'a détendue. C'est vrai que la
voix de l'acteur est un peu spéciale, mais j'aime bien découvrir de nouvelles têtes. Tu as tout à fait raison pour la musique, je ne m'en souvenais plus.
A +


leshumeursdeviolette 28/07/2011 22:07



Je ne l'ai pas détesté non plus, mais j'étais vraiment déçue.


J'en attendais beaucoup je crois, et si j'apprécie habituellement la lenteur, là je l'ai trouvée un peu vaine.



la pintade aixoise 28/07/2011 10:08


Ah moi aussi j'adore les bandes annonces ! Ca me frustre quand il n'y en a pas... Surtout que dans un film il y a toujours au moins 1 minute de sympa, surtout découpée, du coup, même les pires
bouses font des bandes annonces chouettes... On devrait inventer la nuit de la bande annonce, j'aimerais trop, avec un peu des pubs aussi, genre les pubs ciné de magnum qui sont ouf (et qui voici
quelques années m'ont permi de découvrir Yma Sumac une chanteuse qu'elle était rien bien !!!)
Aller, à ton prochain week-end en semaine !


LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton