Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 23:47

L'heure des vacances approchant de plus en plus (plus que deux longues petites semaines...), j'ai de plus en plus de mal à dompter mon impatience, tellement j'aimerais me téléporter dans le futur...

Je n'ai pas vraiment envie de me promener, même s'il fait beau, je ne peux plus voir Paris, j'ai envie de faire mon sac, de me tailler maintenant, vite, loin et pour longtemps!

 

Ayant précédemment fui la réalité en me réfugiant en Amérique, j'ai renouvellé l'expérience ce dimanche.

Mais là je voulais du rêve, du vrai.

 

Destination la Californie, Hollywood précisément, en compagnie de Leslie Caron dont je suis actuellement en train de dévorer les Mémoires, un vrai délice.

Quel bonheur de croiser Gene Kelly, Fred Astaire, Liz Taylor, Roland Petit et tant d'autres!

Quel plaisir de partager ses souvenirs!

Au-delà des anecdotes,

(Gene Kelly était chauve!)

(un mythe s'est effondré, moi qui voulais tant me marier avec lui quand j'avais sept ans)

(enfin, pour être exacte je ne voulais pas vraiment me marier avec lui, je voulais qu'il tombe amoureux de moi, comme de Joy dans Les Girls, l'un de mes films cultes)

(alors qu'aujourd'hui s'il me montrait une pièce entièrement tapissée de photos de moi je prendrais mes jambes à mon cou et fuirais plutôt qu'être ravie)

ces mémoires sont également le reflet d'une époque à travers la destinée personnelle de Leslie Caron, et autant de portraits des artistes qu'elle a croisés. Et le sien aussi, forcément. Je découvre la personnalité de cette femme dont je ne connaissais jusqu'ici que le nom (oh ça va hein), je porterai un regard différent sur Un Américain à Paris désormais.

Son écriture étant très agréable, je ne vois pas le temps passer et dois me forcer à le refermer.

 

Et puis, pour la soirée, j'ai craqué.

Dix jours qu'il m'attendait, que je repoussais l'échéance.

Je le gardais pour les situations de crise - mais franchement, l'impatience non maîtrisable est une situation de crise.

 

J'ai regardé Pretty Woman.

En plus une version intégrale de deux heures, avec des  scènes inédites.

Oui oui, deux heures de Richard Gere et Julia Roberts.

Soit deux heures de bonheur.

Car oui, même dix ans plus tard, je connais la majorité des répliques par coeur, et rien n'a changé: je ris, je plonge dans un silence quasi-religieux aux mêmes moments,

(ah, l'étreinte sur le piano..)

(ça marche aussi avec la Traviata, les escargots, et l'exquise vengeance sur Rodeo Drive)

(qui, je l'ai appris grâce à Leslie, tire son nom car au XIXème on l'empruntait à cheval pour se rendre au ranch d'el rodeo de las aguas)

(amis de la Culture dominicale, bonsoir)

et j'ai même failli verser une larmichette.

(dûe à l'impatience, certainement)

(il faut se montrer gentil avec moi jusqu'aux vacances, vous l'aurez compris)

(ou je ne réponds plus de rien)

 

Je suis également toujours incapable de le regarder en VO. C'est sans doute le seul film dont je tolère la version française, car pour moi Pretty Woman c'est la vieille VHS enregistrée un soir de rediffusion sur TF1, usée à force de l'avoir trop visionnée, et avec les vieilles pubs en plein milieu.

(l'avantage avec la VHS c'est qu'on pouvait les passer en accéléré)

(sauf les soirs on se faisait un revival vieilles pubs)

(c'est marrant jusqu'au moment où on réalise qu'on a autant vieilli que les pubs)

(...)

 

J'aime toujours autant Barney; même si je ne le trouve pas si beau que ça, Richard Gere me fait craquer en yuppie au coeur tendre; et Jason Alexander me répugne toujours autant.

 

Alors oui, je sais, c'est cliché, c'est daté, c'est complètement irréel.

 

 

Mais on est à Hollywood les mecs, la ville du rêve.

Ton rêve ne se réalisera peut-être jamais, mais t'as le droit de rêver, mec,

on est à H O L L Y W O O D!

 

hollywood.jpg

 

 

En bonus le clip kitsch à souhait qui rappelle des souvenirs:

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article

commentaires

Carole 26/09/2011 09:53


Mais non, c'est Jason Alexander. Cela dit, t'as raison, il est dégueulasse !

http://www.imdb.com/name/nm0004517/


leshumeursdeviolette 03/10/2011 23:42



Mes confuses pour cette erreur, je la corrige immédiatement!



carole 16/09/2011 16:51


DeVito dans Pretty Woman ???


leshumeursdeviolette 25/09/2011 21:50



Mais oui il fait le copain de Richard, l'avocat dégueulasse!



Claire 25/08/2011 22:22


Moi aussi j'aime beaucoup Pretty woman. Et moi aussi j'ai dévore les mémoires de Leslie Caron. D'ailleurs elle a eu l'air surprise quand je lui ai dit lors d'une séance de dédicaces . J'ai hâte de
lire ton commentaire. Si tu en as envie jette un oeil sur mes articles sur la grande Leslie.


leshumeursdeviolette 27/08/2011 17:20



Je n'y manquerai pas, dès que j'aurai fini ses mémoires!



Océane 22/08/2011 16:38


Un nouveau petit voyage dans ton imaginaire, c'est pas mal et orginal comme point de vue :) Tu nous emmène où la prochaine fois ?


isa 22/08/2011 16:21


J'ai regardé en boucle Pretty Woman à une certaine époque ... mais cela doit bien faire 10 ans que je ne l'ai pas revu !
Pour ma part, quand je veux m'évader , je choisis des romans qui se déroulent à New York , ma ville fétiche !


LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton