Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 06:32

un-c3a9tc3a9-cold-spring.jpg

Je ne sais pas depuis quand ce roman patientait sur mon chevet, mais après une lecture pénible j'ai eu aussitôt envie de m'y plonger. Non que les romans de Yates soient connus pour leur légèreté, mais je savais que ma lecture serait de qualité - depuis Easter parade, je n'ai plus aucune réserve sur cet auteur dont je regrette qu'il soit aujourd'hui encore méconnu.
Une fois encore, Yates m'a impressionnée avec cette histoire de prime abord banale, mais dont la tension gagne en intensité jusqu'à atteindre son paroxysme lors d'un été aussi interminable qu'étouffant.

Evan Shepard, héros dont la beauté est inversement proportionnelle à son manque de personnalité, s'enferme (presque malgré lui semble-til-parfois) dans une vie qui ne le satisfait pas, sans que cela le détermine à en modifier le cours. Autour de lui, une galerie de personnages à la fois banals et grotesques, empêtrés dans leurs névroses plus ou moins conséquentes, englués dans un quotidien plein d'insatisfactions et d'incompréhensions.

Qu'il s'agisse de jeunes amants trop jeunes mariés, d'un adolescent en plein malaise, d'un homme réalisant qu'il a raté sa vie ou d'un jeune homme trop enkylosé pour agir, Yates fait montre d'une plume acerbe et sagace pour décrire les tourments de ces pauvres humains en proie à un immobilisme qui leur sera fatal - "Presque n'importe quelle activité, n'importe quel moyen de remuer un peu d'air méritaient d'être considérés."

Il y a peu d'espoir avec Yates: les hommes sont incapables de réellement communiquer et de se comprendre, se débattant dans leurs vies sans y mettre suffisamment d'énergie pour que cela en vaille vraiment la peine.

Mais qu'elle en vaut la peine, cette lecture-là!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

commentaires

George 20/01/2014 14:59

J'ai beaucoup aimé ce roman aussi malgré comme tu le dis ce manque d'espoir !

leshumeursdeviolette 26/01/2014 20:15



Comme tous les romans de Yates j'ai l'impression, mais c'est un reflet réaliste de la vie - soupir.



Asphodèle la vraie 20/01/2014 13:36

J'ai beaucoup aimé ce livre, Yates a le don de faire du beau avec du rien et son style est d'une justesse époustouflante même si c'est triste, on en ressort avec un petit quelque chose ! ça ne
laisse ni indifférent ni indemne ! ;)

leshumeursdeviolette 26/01/2014 20:15



Dommage qu'il n'ait pas eu le temps d'écrire davantage....


ps: Asphodèle la vraie? Tu es victime d'une usurpation d'identité?



Lili Galipette 20/01/2014 07:28

Hum, pas le moment pour moi de faire une telle lecture, mais je garde le titre en tête.

leshumeursdeviolette 26/01/2014 20:14



Oui je te le conseille plus que vivement.



LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton