Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les humeurs de Violette

Les humeurs de Violette

Menu
Un mal pour un bien

Un mal pour un bien

Je me suis fait avoir comme une bleue.

J'ai cru que la vie serait merveilleuse.

J'ai cru en ses promesses.

Je me suis emballée sans réfléchir.

J'en étais sûre.

 

Patatras.

 

Après seulement deux agréables soirées, c'était terminé.

Je ne comprends toujours pas ce qui a pu se passer.

Mais c'est arrivé.

 

Ma Freebox m'a plantée.

 

Adieu haute définition, adieu rediffusions, adieu chaînes exotiques...

Entre ses horribles zébrures et son silence (non mais franchement quelle que soit l'heure la hotline est toujours saturée de connexions) (je n'aime pas trop me faire raccrocher au nez par un robot) (sans parler du chat), j'ai bien compris qu'il n'y avait plus aucun espoir.

 

***

 

L'avantage, c'est que ma dvdthèque recèle encore quelques inédits.

C'est comme ça que je me suis retrouvée devant Le jour d'avant sur Proenza Schouler (épisode de l'année dernière, je sais, mais mon aventure vous démontrera qu'il est important, voire vital dans certaines situations d'avoir des inédits dans sa dvdthèque).

Ce n'était pas gagné, parce que je venais de m'énerver très fort, de débrancher et rebrancher des câbles, tout en tentant désespérément de joindre cette foutue hotline et en résistant à l'attrait diabolique que la cigarette sait revêtir dans ces instants de stress (extrême le stress, si on le met à l'échelle d'une journée dominicale sensée se dérouler dans le calme et la volupté).

En plus sur TF1 il y avait la nouvelle saison des Experts Las Vegas, celle dont j'avais eu un aperçu dans l'avion il y a six mois.

...

Bon, en même temps il n'y a plus Grissom et je n'aime pas trop Lawrence Fishburne.

J'ai donc décidé de me consoler avec cet épisode inédit (heureusement, mon mac, lui ne me lâche jamais). Je ne l'avais pas regardé avant parce que bon Proenza Schouler c'est pas franchement ma tasse de thé (à part leurs sacs... à se damner).

Mais en ce dimanche soir tout prenait une couleur différente, vous l'aurez compris.

Comme dans les autres épisodes du Jour d'avant, tout est passionnant, enivrant. La course contre la montre, l'électricité dans l'air (palpable à travers un écran, c'est dire!), la magie des miracles de dernière minute... à la fin on aurait presque envie d'être une petite main! Mais là, beaucoup plus que dans les autres, s'ajoutait une dimension humaine vraiment touchante. Ces deux créateurs m'ont totalement conquise. Avec leur bonne humeur, leur gentillesse, leur attitude si naturelle finalement. A l'antipode de l'image qu'on se fait des créateurs de mode (à part Gaultier, qui lui aussi est d'un naturel confondant).

Peut-être parce qu'ils sont encore jeunes, peut-être pas.

 

Toujours est-il que ce soir je n'ai même pas envie de me battre à nouveau avec cette satanée box.

Je me dis que finalement ça ne sert peut-être à rien de s'acharner contre ces câbles.

Après tout on ne passait pas tant de temps ensemble, je peux me passer des Experts & cie, ça me laisserait plus de temps pour lire.

 

Il est temps de touner la page.

 

tumblr_li7ofgKUNF1qcjrqro1_400_large.jpg