Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 22:25

En quinze jours,

j'ai pris l'avion sept fois,

(je sais, je sais, je sais)

(je compenserai mes dépenses en carbone, promis)

je n'ai touché à aucun de leurs sandwiches étranges,

(non mais franchement un sandwich à l'omelette à 8h du matin, quelle idée?!?)

j'ai porté mes lunettes de soleil quinze jours durant,

j'ai passé ma vie en short (!),

(et en plus j'ai aimé ça)

(n'importe quoi les vacances)

je n'ai pas peigné mes cheveux,

(et donc vécu de grands moments capillaires...)

j'ai laissé passer bien des vaches,

(et failli en écraser une)

(et un chien aussi)

(et un lapin)

(inutile d'appeler la SPA, tout le monde va bien)

j'ai failli finir au poste,

je me suis enfoncée dans la boue,

j'ai fait environ cinquante demi-tours,

(à vélo, à pied et en voiture)

(ah ben oui avec une telle moyenne mieux vaut varier les plaisirs)

j'ai goûté plein d'alcools différents,

j'ai mangé du poisson quotidiennement et fait le plein de calcium,

(version officielle pour ma mère)

je me suis un peu énervée contre les nonchalants et ceux qui écoutaient leur mauvaise musique trop fort,

(me poursuivant le long des côtes)

(avec leurs voitures tunées)

je me suis endormie très rapidement dans des positions étranges,

et j'ai vu deux cachalots et trois espèces de dauphins.

(ça c'est ma préférée)

(ça claque, hein?)

(en plus j'ai même un certificat)

 

Et puis un beau jour il a fallu rentrer, après un jour supplémentaire béni des dieux (vol annulé, ciel sans nuages, mer à mes pieds et livre parfait).

Affronter le même repas infâme qu'à l'aller, la foule du RER (doux bonheur de rentrer avec tout le monde à 18h...), la brutalité des rapports humains, la lassitude et la lumière automnale, la rumeur parasite des conversations des autres (qu'il est bon à l'étranger de se laisser bercer par des propos que l'on ne comprend pas).

Au beau milieu de l'Atlantique j'avais oublié ce que Septembre signifiait.

La dure réalité (encore que je sois bien consciente que ma "dure réalité" fait certainement des envieux) des migrations pendulaires, des happy hours (faut bien se consoler) et des masques désincrustants du dimanche soir.

 

Je suis ce soir partagée entre la joie de retrouver mes livres, mon ermitage, le courrier non ouvert qui m'attend (une carte postale, trois revues pleines de promesses... et mon relevé de compte),ce blog et tout ce qui va avec (vos commentaires m'ont mis du baume au coeur ce soir).

Et l'envie folle de tout plaquer, de tout envoyer balader et de prendre la tangente loin, très loin, de devenir ermite au sommet d'une montagne.

 

tumblr_lr89ngQm0j1qbb77eo1_500_large.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article

commentaires

luzycalor 23/09/2011 21:54


Bon retour quand même. De toute façon on est toujours très vite remis dans le bain alors...suffit de penser aux prochaines vacances :-)


leshumeursdeviolette 25/09/2011 21:55



C'est ce que je fais :)


Mais la reprise est plus lente et douloureuse que d'habitude...



George 21/09/2011 07:24


bon retour, malgré tout, malgré l'automne qui s'installe mais tu as des étoiles (et des cachalots) dans les yeux, et ça c'est le plus important !


leshumeursdeviolette 25/09/2011 21:54



Merci :)


Tu as bien raison, je vais essayer de les garder le plus longtemps possible...



Clémence 21/09/2011 01:10


La chance pour les cachalots et les dauphins ! Je suis jalouse !


leshumeursdeviolette 25/09/2011 21:54



J'y retourne dans deux ans! Impossible d'oublier une telle expérience!



My little discoveries 20/09/2011 23:45


Welcome back! ;o)
Courage, ce n'est qu'un mauvais moment à passer!


leshumeursdeviolette 25/09/2011 21:53



Merci :)


La reprise est plus lente et difficile que d'habitude, un signe que je dois repartir? ;)



LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton