Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 16:14

De la pluie, des placards déserts et un muguet  aux abonnés absents, ce premier mai était en train de virer au drame lorsque je me suis rappelé ce post.

Oubliée la pluie et autres considérations prosaïques, me voilà embarquée aux côtés des étudiants en art dramatique, musique ou danse de cette prestigieuse école dont la réputation n'est plus à faire.

Issus des quatre coins du monde, les étudiants se livrent entre cours et répétitions: les choix auxquels ils sont confrontés, le monde réel qui les attend à la sortie de l'école, le sérieux que nécessite ce cursus, son coût également, leurs engagements artistiques, leur évolution...

On en prend plein les yeux. Et plein l'âme aussi.

Une piqûre qui nous rappelle à quel point l'art est nécessaire, et combien on ne lui donne pas dans nos vies la place qu'il mérite.

 

juilliard-arte.jpg

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:36

Faire du tri, remplir des cartons, les empiler, les scotcher.

Déposer sa vieille télé, ses vieilles plaques et une lampe décatie sur le trottoir.

Se couper le doigt droit avec un carton, le gauche avec du scotch, l'annulaire avec une clé (oui, je sais) (non, je n'expliquerai pas) (mes doigts sont en beurre, je ne vois que ça).

On remarque aussi des effets secondaires indésirables: une nostalgie inextinguible, une conscience aiguë du temps qui passe, une fatigue démultipliée.

Aujourd'hui j'ai donc les doigts pleins de coupures, des cernes et les traits un peu fatigués. J'ai également utilisé mon crayon pour les yeux sur mes lèvres - il est gris, c'était du meilleur effet.

Mais ça y est, j'ai déménagé!

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 15:37

Huit ans, c'est deux fois l'âge de ce blog.
Huit ans, c'est plus que le collège et le lycée réunis.
Huit ans, c'est juste un an de plus que l'âge de raison.
Huit ans, c'est court et long à la fois, c'est une éternité et un éclair, une traversée au long cours et une faille temporelle.
Huit ans, et c'est fini.

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 06:55

- mon deuxième CV (décidément!) (Violette M., vingt-deux ans...)

- un bob Ricard

- mon premier agenda parisien

- de la poussière dix ans d'âge

- un cadavre d'araignée

- un plan d'UCLA

- une oyster card

- une tonne de papier calque

- des milliers de carnets

- des cartes postales oubliées

- cinquante crayons et autant de stylos

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 13:15

"If you do this job, you have to be all-in. No middle ground. You need balls. Never compromise. It’s how you gain respect. You can’t do this job to be liked, you do it to be respected.”

Virginie Mouzat

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Morceaux choisis
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:00

- une robe de soirée achetée pour mon premier bal des Arts & Métiers

- la robe de ma confirmation

- de vieilles photos d'identité

- mon premier CV

- deux Jardins des Modes de 1956 et 1968

- de la poudre d'amour

- des cartes d'embarquement millésimées

 

Capture-d-ecran-2014-04-01-a-23.05.00.png

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 19:46

... le temps du gros scotch et de l'aventure!
(sur un air de Françoise Hardy)

C'est le temps des dernières fois, le temps des affiches décolorées que l'on décolle et des souvenirs qui affleurent.
Huit ans de vie qui remontent à la surface, huit ans de vie que l'on trie, huit ans de vie...
C'est les boîtes pleines de cartes postales, les bijoux égarés et la poussière qui s'envole.
Combien de pleurs, combien de rires, combien de pleines lunes, combien d'aurores, combien d'insomnies et de grasses matinées, combien de verre cassé et de masques à l'argile posé, combien de livres, combien de films, combien de bières et combien de cigarettes, combien de disputes, combien d'étreintes, combien d'espoirs?

C'est fou ce qu'il peut s'en passer des choses entre quatre murs, Vincent Delerm en a fait une très belle chanson.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 10:17

“Si la personne qui est en face de moi ne m’intéresse pas, je ne fais pas d’efforts démesurés. Et comme je suis réservée de nature, je peux sembler carrément froide. Tant pis, je ne vais pas changer maintenant. Je n’ai jamais été capable de faire semblant. C’est comme ça.”

Catherine Deneuve

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Morceaux choisis
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 06:34

photo-1-.JPG

 

Alléchée par une cagnotte record, je m'étais dit "pourquoi pas moi", et me voilà dans ce bureau de tabac, un peu gauche et inexpérimentée. En remplissant ma grille (47 comme le numéro de ma rue, 7 comme mon prochain numéro, 20 comme mon arrondissement... c'est fou comme on devient subitement mystique), j'aperçois des grilles de loto. Le tirage a lieu le lendemain, la cagnotte est beaucoup moins impressionnante que l'autre, mais cela peut malgré tout constituer un lot de consolation, à défaut d'un bonus (c'est fou comme nos raisonnements deviennent stupides avec ces jeux-là).
Mêmes numéros, même logique du moins (on ne change pas un mysticisme qui gagne), me voilà lestée de mes grilles et autres reçus, vecteurs de rêve pour les prochaines 48h.
Commence alors la folle espérance, suivie de près par la frayeur: et si.... Imagine si je... Mais comment ferais-je si...
Parfois je me dis que je n'aurais pas dû, que cette folle espérance est pire que tout. La minute qui suit, je me dis que c'est pour cette attente que l'on paie, pour ce délicieux rêve qui nous fait frissonner.
Le soir même, accaparée par d'autres pensées, j'avais oublié que j'avais joué.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 06:18

GloriaPoster.jpg

 

Elle a du mérite, Gloria.
On devine les années passées seule à élever ses enfants.
Aujourd'hui les enfants sont partis et personne n'est venu prendre la place du mari enfui depuis longtemps.
Elle ne se laisse pas abattre, Gloria.
Sa solitude lui colle à la peau mais ne la désespère jamais; elle ne la laisse pas prendre le dessus. Gloria va en discothèque, elle aime danser, se parer, séduire, encore - qui sait ce qu'il peut se passer? Qui a décrété qu'il y avait une limite d'âge pour s'aimer?

Un soir, Gloria rencontre Rodolfo. Ils se découvrent et s'aiment comme de jeunes amants... Qui eût cru que ces deux-là batifoleraient à nouveau? Qui aurait surtout cru qu'à l'hiver de sa vie un homme se révélerait si lâche?
Mais elle ne se laissera pas abattre, Gloria. Sa désillusion n'aura pas raison de sa force.

D'une amourette, Sebastián Lelio réalise un film magnétique, au rythme un peu trop lent, certes, mais magnétique, porté par l'interprétation de son actrice, extraordinaire Paulina García.
Gloria bouleverse, Gloria n'est jamais où on l'attend, Gloria nous retourne les tripes...

Sublime Gloria, qui nous accompagnera longtemps.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton