Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 20:53

Frère Jacques au clavier

 

Les rats qui dansent sur le quai

 

Banale fin de soirée.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Dans le métro
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 06:40

J'apprécie toujours les cocktails de bienvenue au resto japonais.

J'ai beau savoir qu'il s'agit d'un simple oasis associé un fond de grenadine qui crée un assez beau dégradé au fond du verre (un précipité rose, pour être rigoureusement exacte), mais il est servi dans une flûte à champagne qui me procure un tel sentiment d'exception que je fonds à chaque fois. 

 

J'assume mon statut de proie facile face à un beau packaging.

 

Je suis sûre que Gwynetha Perfecta aussi a ses petites faiblesses.

 

tumblr_m8cv76Abt91qb8hhko1_400_large.jpg

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 06:11

"S'il n'y avait pas de mode, c'est qu'il n'y aurait pas de vie."

Jean-Paul Aron

 

"Vieillissons ensemble!"

Jean-Paul Gaultier

 

"Le rôle de l'artiste est de nier la réalité ... Les créateurs de mode sont-ils des artistes?"

Yohji Yamamoto

 

fashionpack_poster01.jpg

 

Dire que je me suis régalée avec les trois épisodes de Fashion!, documentaire d'Olivier Nicklaus relève de l'euphémisme.

Une saga rafraîchissante, des interviews et extraits rarement diffusés (certains m'étaient même totalement inconnus), un montage intelligent, m'ont passionnée sur un sujet que je connais pourtant assez bien.

A voir absolument!

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Morceaux choisis
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 06:30

photo-copie-6

Ce que j'ai aimé être emportée au Bonheur des Dames!

Longtemps impressionnée et rebutée par l'ampleur de Zola, je l'ai découvert sur le tard.

(mais avec une passion certaine)

(et puis après tout, mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas?

(267 ans est sans doute l'âge parfait pour se lancer dans Zola)

Depuis mon petit tour du côté des impressionnistes (et de l'inévitable détour par la librairie qui s'ensuivit), impossible de résister à son appel! D'autant plus que les chiffons, c'est mon affaire, et l'essor des grands magasins à cette époque aussi depuis l'excellent docu-fiction diffusé sur Arte l'année dernière.

J'ai aussitôt été emportée par le rythme effréné que Zola insuffle à son récit, à la fois prouesse littéraire, reflet d'une époque (et donc scrupuleusement documenté; pour une fois les notes de bas de page ne m'ont pas ennuyée) et romanesque épopée. Les descriptions foisonnantes (et jamais barbantes), la peinture quasi chirurgicale des moeurs humaines (qu'il s'agisse d'amour ou d'ambition), les rebondissements successifs, nous entraînent dans le tourbillon fiévreux du Bonheur des Dames, révélateur et provocateur de terribles passions.

En plus de ces qualités narratives et littéraires, j'ai été frappée par sa modernité. La folie consumériste que dépeint Zola est encore bel et bien d'actualité aujourd'hui, ainsi que les stratégies de vente mises en place par les patrons visionnaires du XIXème.

 

Vivement mon prochain Zola (je pense m'attaquer au Ventre de Paris ou à Nana); Rougon-Macquart, me voilà!

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 06:38

Je coupe toujours des fruits frais pour mon muesli chaque matin.

(et commencé en parallèle une étude comparative afin de déterminer le combo fruits+muesli gagnant)

 

Je me prépare de petits tupperwares de tofu et de céréales.
("Ça a l'air bon... Enfin, je veux dire, bon pour la santé" m'a dit aujourd'hui mon voisin, la bouche pleine de kebab sauce blanche)


Je ris aux blagues du prof de gym.

(celui-là même que je ne pouvais pas supporter récemment)


......


Serais-je en train de me métamorphoser en Gwynetha perfecta?

tumblr_luzsgho9CE1qbrunjo1_500_large.jpg

(en plus j'ai envie de me laisser pousser les cheveux...)

(même si je ne suis pas blonde, c'est un début)

(après je ferai du paddle pendant mes vacances et j'épouserai une rock star)

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 06:45

J'aime bien répondre aux questions, j'adore donner mon avis sur la prochaine publicité pour soda (alors que je n'en bois pas), les biscuits apéritifs (alors que je n'en mange pas) ou la nouvelle génération de bières (car là j'en bois).

 

C'est donc tout naturellement que lorsque j'ai vu la gentille jeune fille du métro, j'ai su qu'elle était pour moi - enfin, que ses questions seraient pour moi, vous l'aurez compris.

Il faut dire aussi que j'avais ma tête de dame aimable et disponible.

(oui parce que tout le monde m'appelle madame maintenant)

(dis bonjour à la dame, laisse passer la dame, pardon madame... )

(c'est agaçant à la fin)


La plupart du temps j'ai une tête de vieille chouette désagréable et aigrie qui manque de sommeil et n'a pas pu s'asseoir dans le RER, mais ce soir-là je sortais du cinéma après une heure et demie de rêverie coréenne avec Isabelle Huppert.

C'était un peu comme si j'étais restée sur la plage de Mohang, une bouteille de Soju à la main.

Pleine d'une zenitude toute asiatique, donc, je me dirigeai d'un pas leste vers le métro,

291968_248336001886029_1159665259_n_large.jpg

(mais sans parapluie parce que, ô miracle, il ne pleut plus à Paris depuis quarante huit délicieuses heures)

lorsque je l'aperçus (la gentille jeune fille du métro).

 

Ses questions furent effectivement pour moi, car j'avais ma tête de dame aimable et disponible, et étais en outre la seule à ne pas soigneusement éviter son regard.

" - Vous prenez la ligne 1092?

- Euh... oui (ndlr: l'unique ligne déservie par cette station)

- Et vous allez jusqu'à la station?

- Tartempionette

- Vous prenez une correspondance là-bas?

- Euh... non (ndlr: il n'y a aucune correspondance à cette station)

***interlude - je vous fais grâce des autres questions***

- Et vous avez quel âge?

- Euh... 27 ans (oui je sais, je suis pathologiquement incapable de donner mon âge du tac au tac)

- 25?

- Euh non, 27."

Et la gentille jeune fille de noter 267 sur sa tablette.

 

"Et bonne soirée, madame!"

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Dans le métro
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 07:00

C'est qu'on s'émerveille à chaque minute gagnée.

 

"Je suis déjà à La Défense!?!!???"

(sourire niais)

(comme en amour)

(d'où l'expression "transports amoureux")

(n'importe quoi)

 

"Mais il est tôt!?!!???"

 

Je sens que ma nouvelle échelle du "tôt" et du "tard" va être difficile à établir.

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 06:13

3063136307_1c54ee0abd_z_large.jpg

 

L'avantage quand on se lève tôt le matin,

(parce que OUI il faut trouver des avantages)

(parce que cela signifie qu'il faut se coucher tôt le soir)

(et parallèlement revoir les notions de "tôt" et "tard"; par exemple, 23h passe du statut de "tôt" à celui de "tard", entre autres joyeusetés)

(d'ailleurs, à l'heure où je vous parle... il est très tard selon ma nouvelle horloge personnelle)

(soupir)

 

c'est qu'on ne voit pas les gros nuages chargés de pluie, et que voir le soleil se lever derrière la fenêtre du transilien est une joie sans pareille;

(parfaitement)

(méthode Coué)

(en vérité, je lis mais bon)

 

c'est aussi la joie d'effectuer largement sa demi-heure de marche rapide quotidienne recommandée par les professionnels de la santé;

(merci les couloirs de métro)

(merci aux mecs balèzes qui m'insultent parce que je veux passer)

(merci à mes écouteurs de m'aider à faire abstraction de ces vilenies)

 

mais ce que je préfère, c'est me prendre pour Garance quand en mangeant un muesli géant aux aurores.

(je coupe même des fruits chaque matin pour qu'il soit plus joli)

(avant de regarder par la fenêtre en essayant de remplacer mentalement le château d'eau par l'Empire State Building)

(peut-être qu'à force de muesli j'y parviendrai)

 

In muesli I trust, donc.

 

 



Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 12:00

photo-copie-6.JPG

 

Même sous la pluie, Paris reste Paris...

 

Nous sommes le 15, il est midi, heure de Paris: c'est la photo du mois.


Allons voir s'il fait bon vivre chez les autres:

Dr CaSo, Vickie in the sky, Isabelle et Gilles, David et Mélanie, Alice Wonderland, Annick, Filamots, Mamysoren, Le Mag à lire, Berliniquais, Lo, Nora, La Fille de l'Air, Dorydee, Lisa adore, Les voyages de Lucy, Pilisi, Akaieric, Laurent Nicolas, Viviane, El Padawan, Nathalie, Pat Québec, Petite Marie, Sinuaisons, Renepaulhenry, Cessna, oui !, The Mouse, Galinette, Blogoth67, Chris et Nanou, Violette, DelphineF, M, Sephiraph, Cekoline, Gilsoub, Stephane08, Ava, Titem, Batilou, Djoul, Marmotte, Arwen, La Papote, Mgie les bons tuyaux, Narayan, Vanilla, Carnets d'images, Happy Us, Anne, Escapade en Tunisie, Les zinzins, Lyonelk, J'adore j'adhère, Cherrybee, Maïder, Une niçoise, Bestofava, La Parigina, Ori, François le Niçois, Christeav, Un jour une rencontre, La Messine, 100driiine, Cara, Champagne, Krn, La Flaneuse, Jean Wilmotte, A&G, Cocosophie, Coco, Flo, E, Gizeh, Kob, Xavier Mohr, Anita, Lucile et Rod, Les petits supplices !, Guillaume, The Parisienne, N, Xoliv', Kyoko, Céline in Paris, André(eric)Fernandes, Clara, Karrijini, Fanfan Raccoon, Anne Laure T, Hibiscus, Nicky, Louiki, Sophie Rififi, Nataru, Sébastien, Dreamteam, Caro, Testinaute, Dame Skarlette, Marion ENLEVER L’ESPACE AVANT LE ORG MERCI, LaFamilleD , LaGodiche, Alban, Alexanne, Emma, Les voyages de Seth et Lise, Laure, Frédéric, Alexinparis, Cricriyom from Paris, La Nantaise, Solveig, Tambour Major, Olivier, Lavandine, Melting Pot, Lauriane, AnneSoPhotos, Manola, Cynthia, Céliano, Agrippine, magda627, Lhise, Cathy, Skipi,Isaquarel,Leviacarmina.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans La photo du mois
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 07:13

photo-copie-5.JPG

 

Moi qui ai plutôt de douloureux souvenirs de musique,

(un joli combo terribles cours de solfège/oraux stressants/professeurs tout sauf pédagogues qui a eu raison de mon intérêt pour la musique)

(mais qui m'a permis de briller en flûte à bec au collège)

(l'honneur était sauf)

j'ai dévoré ce livre avec un plaisir croissant, happée par le destin de Claude, wunderkind puis interprète et compositeur de génie, et par les différentes étapes qui vont jalonner son passage à l'âge adulte et son irrésistible ascension.

Irrésisitible car Claude a un véritable don, et aussi la chance de son côté. Béni des dieux, il fera les bonnes rencontres aux bons moments.

Au-delà de ce destin hors normes, c'est le tableau de l'Amérique d'après guerre que dresse Frank Conroy: un pays où la paranoïa et la chasse aux sorcières font partie intégrante de la vie, où la ségrégation est omniprésente et le mélange des classes une chimère. Et à travers ce pays le portrait de New York en pleine mutation, en proie à d'importants travaux de "modernisation". Difficile cependant pour nous, pauvres humains du XXIème siècle à qui NY évoque les films de Woody Allen et les séries américaines, d'imaginer ce qu'était vraiment la ville à cette époque.

Mais tout cela serait bancal et froid sans les protagonistes de l'histoire. Claude d'abord, auquel on s'attache rapidement sans aucun sentimentalisme, M.Weisfeld bien sûr, Fredericks, Catherine, Lady... jusqu'aux personnages de second plan comme Peter qui fait froid dans le dos ou la piquante Eva qui va déniaiser le jeune prodige. Peu importe finalement que certaines ficelles soient un peu épaisses (on se croirait parfois au cinéma)!

Et si l'écriture de Conroy est somme toute assez simple (mais efficace), elle sort de ses gonds dès qu'il s'agit de musique à proprement parler! Je ne suis pas une professionnelle, mais il m'a semblé qu'il avait justement dépeint ce que peuvent ressentir les artistes d'un tel niveau (les murs auxquels ils se heurtent avant de les dépasser, leurs moments de grâce, de blues), réussissant même à me passionner pour la technique de la musique!

J'ai refermé ce livre à contre-coeur, forcée de quitter bien malgré moi le magasin de musique et son studio, les universités d'été et Carnegie Hall, mais avec l'envie de (re)découvrir les oeuvres évoquées avec mon oreille toute neuve.

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Lu
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton