Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 08:12

breakuptips4_large.png

 

"Vous êtes sûre qu'elle ne vous en enlève pas trop?"

 

"Remarquez, aujourd'hui si vous voulez être française, il vaut mieux avoir la même coupe que Jeanne d'Arc."

 

Et contre toute attente: "Tu me les dégages bien derrière, hein, comme Jeanne d'Arc la petite."

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Entendu
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:00

photo-copie-1

 

Nous sommes le 15, il est midi, heure de Paris: c'est la photo du mois.

 

Allez voir les travaux des autres participants (de plus en plus nombreux):

Anne, Cécile, Emily58, François le Niçois, Clara, Nomade57, Champagne, The Parisienne, Tam, Ava, Lyonelk, Egedan, Zaromcha, Lul worth blue, Petite Marie, Les voyages de Seth et Lise, magda627, Testinaute, Ori, Sébastien, La Fille de l'Air, J'adore j'adhère, Cynthia, jen et dam, Karrijini, Chris et Nanou, Lavandine, Le Mag à lire, Spiki, Violette, Krn, Leviacarmina, Ma, Grignette, Lauriane, Marion(effacer l'espace avant le org pour que le lien fonctionne), La Parigina, Loutron glouton, Kyoko, Renepaulhenry, Laure, 100driiine, Cocosophie, Caro, Mamysoren, Les voyages de Lucy, Emma, David et Mélanie, Cathy, Une niçoise, Anne-Cécile, Filamots, Cherrybee, Carnets d'images, DNA, Lhise, Où trouver à Montréal ?, LaGodiche, A&G, E, Cekoline, Caroline, Nora, Sephiraph, Alexinparis, Céliano, Gilsoub, Nikit@, hibiscus, Florian, Dr CaSo, L'Azimutée, Stephane08, Aparça, florianL, Dan, Anne Laure T, Xavier Mohr, Famille Gerdel, Frédéric, Cara, Julien, Nathalie, Vinie, Glose, M'dame Jo, Surfanna, Dorydee, Babou, M.C.O, Olivier, Lost in London, Tambour Major, Mgie les bons tuyaux, Annick, Mandy, Manuelle, Agnès, Blogoth67, Céline in Paris, Quelbazar, Minicecile, Manola, Alexanne, Sinuaisons, Fanny et Vincent, La Flaneuse, Isabelle et Gilles, Viviane, Eff'Zee'Bee, Louiki, Gizeh, Le-Chroniqueur, Laurent Nicolas, La Nantaise, Louisianne, Soiz, Nataru, Akaieric, Emi London, Vanilla, Thib, Carole In England, Coco, Isabelle, Les zinzins, Titem, Kyn, Bestofava, Galinette, Anaou, Muni57, Jean Wilmotte, Voyagesetc, Stéphie&lesCacahuètes, Hugo, Les petits supplices !, La Papote, Cessna, oui !, lesegarten, Batilou, Cricriyom from Paris.

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans La photo du mois
commenter cet article
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 08:48

GARY*

Bonsoir

 

MOI

(je garde mes écouteurs)

'soir

 

GARY

O. p....ait .oir. quel... ch...?

 

MOI

(j'enlève un écouteur)

(du mauvais côté, évidemment)

(mais ça je ne l'ai pas fait exprès)

Comment?

 

GARY

On peut boire un verre quelque part?

 

MOI

... Euh... non?

 

GARY

Vous êtes jolie.

 

MOI

Euh non Gary j'ai juste une jupe

...

 

GARY

Vous vous appelez comment?

 

MOI

Violette

(ne me demandez pas pourquoi je réponds toujours à cette question)

(après coup je me dis toujours que j'aurais dû tenter un "Yvette", "Germaine" ou encore même "Josette")

(mais à l'instant T je suis toujours prise au dépourvu)

 

GARY

Djoulette?

 

MOI

Oué c'est ça.

 

GARY

Moi c'est HQFXDT.

(désolée mais je n'ai rien compris à son prénom)

(à part qu'il y avait un "a", des "s" et, euh... un "i"?)

(en même temps j'allais pas le faire répéter, hein)

 

MOI

...

 

GARY

Vous habitez là?

 

MOI

Oui.

 

GARY

Moi aussi.

 

MOI

Super.

 

GARY

Vous habitez toute seule?

 

MOI

(rattrapée par ma lucidité)

(parce que bon, le prénom, c'était déjà pas mal)

(en même temps s'il cherche une "Djoulette", ça peut durer longtemps)

(mouhahaha)

Non.

 

GARY

En famille?

 

MOI

Oué c'est ça.

(m'imaginer en train de changer une couche me donne alors subitement envie de rire)

(mais je me retiens: je tiens à préserver ma couverture)

(je suis une respectable mère de famille)

(et pas une adulescente égoïste)

 

GARY

Et tu veux pas prendre mon numéro pour une fois au cas où?

(NDLR: notez le passage du vouvoiement au tutoiement)

(sans qu'aucun fait ne le justifie)

(doit-on l'interpréter comme un relâchement de Gary, ou comme une maladroite tentative de rapprochement?)

 

 

MOI

Non.

(Dieu soit loué, j'ai échappé au "tu me files ton 06?")

(il doit être trop vieux, c'est pour ça)

(on fait ce qu'on peut, hein)

 

GARY

Même pour être ami?

 

MOI

NON.

 

 

Gary s'éloigne alors, sans rien ajouter.

 

 

Il y a des fois où j'aimerais juste être un garçon.

sylvia-scarlett3.jpg

(si en plus je pouvais ressembler à Katharine Hepburn mon bonheur serait parfait)

(mais juste pour quelques heures, hein)

(juste le temps d'oublier la joie d'avoir l'entrejambe de ses collants aux genoux,

du rouge à lèvres sur les dents, et un sac beaucoup trop lourd)

 

 

* Gary étant un terme générique désignant un individu non-identifié de sexe masculin

(avec une légère connotation péjorative)

(ne jamais appeler son mec ou ses amis masculins "Gary")

(à moins d'avoir une tendance masochiste)

 


Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 08:00

Ce week-end, j'ai appris...

 

... que les vieilles dames et leurs mises en pli dilapidaient leur retraite au casino;

(au lieu de nous filer de l'argent de poche, qu'on se le dise)

(pas la supérette, hein, le vrai casino)

(avec ses machines à sous clinquantes, ses murs capitonnés de simili cuir rose, ses éclairages rose fluo)

(un vrai casino de province, en somme)

(oui, j'ai décidé d'assumer ma parisianitude sans aucun complexe)

(voire même limite de l'accentuer par moments)

(il faut bien mettre un peu de piment dans ma vie d'Amish)

 

... que "fesse-matthieu" signifiait "avare";

(la vérité est plutôt que j'ai totalement découvert cette expression)

(mais ne comptez pas sur moi pous vous en expliquer l'origine, hein)

(à part St Mathieu, patron des usuriers, j'ai trouvé beaucoup trop d'explications différentes et non vérifiées)

(et chacun sait qu'il faut vérifier ses sources, n'est-il pas?)

(c'était donc la minute culture du mercredi)

(en même temps on n'a pas de scoop sur Dick Rivers à chaque fois, hein...)

 

... et que le shampoing sec était plus efficace qu'une application iphone pour imaginer la vieille personne que l'on sera.

(fatalement, un jour)

(ambiance poivre et sel du meilleur goût)

(avec de petites taches correspondant à la forme du diffuseur)

(en fait ce serait plutôt une application pour se voir en vieux chien)

(ou en vieil écolo overdosé de sels Weleda)

(mouhahaha)

 

 

Le ridicule ne tue pas.

L'ignorance, si.

CQFD.

 

tumblr_lz1o50uauN1r9m6pko1_500_large.jpg

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 08:03

(surtout quand c'est Pâques au tison)

(et qu'on regrette amèrement d'avoir rangé tous ses pulls)

(et ses écharpes aussi)

 

Un peu d'esprit...

tumblr_lu407oazyL1r4vn34o1_500.jpg

 

un poil de pratique...

tumblr_luqoc6Wzh61r4vn34o1_400.jpg

 

et l'inexplicable pouvoir du satin!tumblr_lsqf8naxP71r4vn34o1_500.jpg

 

Géniales images en provenance d'ici.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 08:14

Depuis une quinzaine de jours, mon quotidien est particulièrement austère.

(ne va pas t'imaginer, ô lecteur, que je traverse une crise spirituelle nécessitant un recentrage sur les vraies valeurs de la vie)

(le port du collier, l'usage de la charette et la lampe à pétrole)

(rien de tout cela, je suis juste hyper busy quoi)

(NDLR: prononcer "bisy" avec l'accent parisien)

(ben oué j'suis overbooked, blindée, charette)

(comme quoi on revient à la charette)

(l'amishitude me fait tourner en bourrique, c'est pour ça)

(pour la charette, la bourrique?)

(...)

 

Heureusement il y a dans la vie des micro-événements qui pimentent notre quotidien.

(même notre quotidien d'Amish)

(comme un noeud rouge au cou d'une bourrique, par exemple)

 

D'abord, je me suis rendue compte que les aliments composant mes repas avaient de plus en plus souvent une seule et même couleur: le vert.

(comme l'espoir?)

(mais non, comme la couleur des prés où paisseront mes vaches quand j'irai vivre avec les miens à Amishville)

(ou bien le vert complémentaire du noeud rouge de la bourrique)

La première fois, c'est amusant; la deuxième, aussi (le fameux comique de répétition); puis cela devient angoissant.

Qu'est-il advenu de mon libre arbitre?

Sophie Calle a-t-elle pris le contrôle de mon cerveau?

Qui me manipule?

Autant de questions qui resteront sans réponses.

(à l'heure où nous bouclons cet article, ces interrogations n'ont toujours pas trouvé de réponses)

(mais la victime a vu le rythme des repas verts s'espacer)

(le ministère essaie - sans succès - d'étouffer la rumeur naissante d'une éventuelle menace verte)

(une affaire à suivre dans tous les cas)

 

Ensuite, j'ai rempli un formulaire où il fallait rayer la mention inutile: Madame ou Mademoiselle?

Si j'ai d'abord eu l'impression de transgresser un interdit, de remonter le temps, un frisson m'a ensuite parcouru l'échine.

Ne s'agirait-il pas d'un test, d'une mise à l'épreuve?

Que devais-je rayer?

Et surtout: qui était derrière tout ça?

La menace verte?

(à ce stade de l'enquête nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer cette théorie)

(mais il faut ne faut négliger aucune piste)

 

Ou bien s'agissait-il de ceux qui ont neutralisé ma box une après-midi durant, me causant frissons et sueurs froides?

(une après midi-marseillaise, soit moins d'une heure)

Etais-je punie? De quoi?

Pourquoi les plombs avaient-ils brusquement sauté, sans raison, mettant ma box à mal?

Devais-je y voir une allusion fine à l'éventuel destin de mes propres plombs?

(le syndrôme de persécution est fréquent chez les individus souffrant d'amishitude aiguë)

(il disparaît en général dès la fin de la crise)

(crise dont la durée varie d'un individu à l'autre)

 

Il est temps pour moi de fuir ce monde moderne!

 

AmishAirlines_large.jpg

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 08:09

Faux poème, farce décalée.

 

Non, je ne me suis pas muée en (mauvaise) poètesse maudite (et nocturne),

(les taches de mon mur n'ont pas - encore - eu raison de ma raison justement)

(elles m'auront à l'usure)

(ça fait presque un an d'ailleurs...)

(un jour je me réveillerai les doigts tachés d'encre, et je ne pourrai plus m'en débarasser)

ni en amatrice de jolies fleurs dans un style faussement anglais,

(parce que j'ai un joli girlyblog)

avec des cernes romantiques et un teint de porcelaine.


Non, rien de tout ça;

j'avais juste envie de m'amuser en "il".

 

April-Fools-vintage-Image-Graphics-Fairy_large.jpg

 

Et pour en finir, je ne saurais que trop vous recommander de ne pas vous découvrir d'un fil!

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 21:46

tumblr_m1tmetmkhm1r7498wo1_500_large.jpg

 

Tu dessines la ligne de tes sourcils,

d'un geste un peu fébrile.

 

Et ta prose volubile,

tes poses versatiles,

ton pas juvénile

 

me condamnent à l'exil.

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:09

Un jour radieux de Mars; on se croirait en été.

Si le soleil illumine nos vies (et les terrasses des cafés), les odeurs de transpiration dans le métro sont là pour nous rappeller que le retour des beaux jours ne rime pas toujours avec glamour.

Voilà qui m'encourage à garder mon sérieux et à rentrer sans traîner, sans passer par terrasses et cafés.

C'est que j'avais des coups de fil à passer.

A l'administration s'il vous plaît.

 

J'étais au départ plutôt bien disposée: on pouvait appeler jusqu'à 20h. Même s'il devait y avoir une demi-heure d'attente je ne serai pas pressée.

Je compose le numéro, m'éclaircis la voix, et formule intérieurement ma question.

(non, je ne suis pas stressée)

(jamais)

(non mais moi? stressée?)

(n'importe quoi)

Ça sonne.

Ça ne sonne plus, je suis dans les starting-blocks, prête à me lancer.

Ah, il faut que j'appuie "sur la touche étoile de mon téléphone".

(quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi il faut toujours appuyer sur la touche étoile?)

(et le dièse, alors? pourquoi pas le dièse?)

(discrimination!)

C'est fait.

Je guette la voix amicale censée me répondre... Je tombe sur un répondeur m'informant que cet appel est facturé X centimes (je ne me souviens plus) (ahem) (c'est à cause du stress, il me fait perdre la mémoire), puis environ six centimes d'euro la minute.

Tout ça pour m'entendre dire que cette ligne est actuellement fermée.

...

On me conseille d'appeler le 3939.

 

Je me sers un verre de Schweppes (déjà que je n'ai pas droit à ma terrasse, je ne vais pas en plus boire de l'eau!?!).

Je compose le numéro, m'éclaircis la voix, et formule intérieurement ma question.

Ça sonne.

Ça ne sonne plus, je suis prête.

Ah, j'avais oublié qu'il fallait appuyer "sur la touche étoile de mon téléphone".

J'ouvre la bouche, prête à débiter mon discours.

J'avais également oublié le répondeur m'informant que cet appel était facturé X centimes (je ne m'en souviens pas non plus) (stress ou lassitude?), puis environ six centimes d'euro la minute.

Je me souviens m'être interrogée, pendant mes minutes d'attente, sur cette valeur non définie... Ça veut dire quoi, "environ"? Qui arrondit? Comment? Et pourquoi?

En proie à ces interrogations vitales, je n'ai pas immédiatement entendu la voix de l'opérateur à l'autre bout du fil.

Je n'ai eu le temps ni d'éclaircir ma voix, ni de réviser ma phrase (stress).

Il a une jolie voix, je me détends.

J'imagine presque un mauvais scénario de comédie romantique: "elle a appelé le 3939 un soir, et puis, de fil en aiguille..."

(c'est fou à quel point le printemps peut avoir des répercussions totalement niaises)

Je pose ma question.

Il ne comprend pas.

J'explique à nouveau.

Il me dit qu'il va chercher.

 

♬♪♫

Je patiente en musique.

(enfin, je crois)

(j'ai oublié)

(je suis partie me resservir un verre de Schweppes)

(parce que bon déjà que je ne fume plus, je ne vais pas non plus boire de l'eau!?!)

♬♪♫


Il reprend notre conversation et répond à côté de ma question.

Je lui explique gentiment (parce qu'il a une belle voix) que ça je le sais déjà, et que ce n'est pas l'objet de mon appel.

Ah.

Il va voir s'il peut me passer quelqu'un dans un autre service. Un service spécialisé.

 

♬♪♫

Je patiente en musique.

J'ai envie d'un autre verre de Schweppes.

(c'est fou ce qu'on peut boire sous l'effet de l'agacement)

(j'ai très envie de ce verre, en plus c'est du Schweppes light, ça ne mange pas de pain)

(non, le deuxième était le dernier)

(rigueur protestante oblige)

(quand j'étais petite, j'avais droit à seulement trois tranches de saucisson le dimanche soir, pas une de plus)

(plaignez-moi)

♬♪♫


Un autre opérateur me parle alors, sans que j'aie eu le temps de réviser quoi que ce soit.

(heureusement, je suis totalement désinhibée après mes deux verres de Schweppes)

Je lui explique mon problème.

(ma question est donc devenue un problème)

(effet pervers de l'administration)

Il est embêté, je suis au service fiscal...

Au service fiscal, mais pourquoi?

On m'a semble-t-il mal orientée...

Il va voir s'il peut me passer quelqu'un d'autre, dans un autre service. Un service spécialisé.

 

♬♪♫

Je patiente en musique.

(un troisième verre de Schweppes?)

(non, non et NON)

(souviens-toi du saucisson, me souffle Clovis à l'oreille)

♬♪♫


Le second opérateur reprend la ligne.

Il est embêté, personne ne peut m'aider.

Il me conseille d'appeler le tout premier numéro.

Il ne sait pas que la ligne est fermée (!).

Il est embêté, ne sait que me conseiller.

 

Personne ne peut répondre à ma question.

 

1268945951calledback_large.gif

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 08:00

spring.jpg

 

Il faisait doux, les oiseaux chantaient, le soleil brillait...

Un matin parfait.

Ou presque, car il fallait tout de même aller travailler.

Mais la douceur aidant, les sons mélodieux, la lumière... cela n'était pas si gênant.

 

J'en oubliais presque la brutalité de mon réveil.

(si passer de la "Harpe" aux "Grillons" n'était déjà pas une très bonne idée,

passer de "Grillons" "Guitare rythmique" l'est encore moins)

(l'ambiance MJC à même pas huit heures, c'est plutôt violent)

(ça, et l'impression d'avoir Patrick Bouchitey au pied de son lit)


Douceur nouvelle, miracle du printemps,

j'aimais à nouveau Paris;

aux oubliettes, les envies de fuite éperdues

et la poudre d'escampette...

 

Même le gris du métro et ses effluves d'ordinaire si déprimantes ne m'atteignaient pas.

Le sillage de Booster laissé par un jeune homme sur le quai me rappelait mes amours adolescentes,

(mais si, Booster de Lacoste!)

(hyper tendance de 98 à 2001)

(cette époque bénie où l'on pouvait sortir du lycée à 15h plusieurs fois par semaine)

et c'est avec un sourire que je vis le métro arriver

car (ô joie) la rame est  presque vide.

(déjà, je suis de bonne humeur)

(je ne vais pas en plus aimer mon prochain)

(faut en laisser pour l'été!)


Le bonheur.

 

Ou presque.

 

Car dans ma rame,

une dame,

au demeurant très chic,  

(comme quoi les apparences sont trompeuses)

(se rappeler pour la suite: se méfier des dames bien coiffées et apprêtées)

(trop clean pour être honnêtes)

se coupait tout bonnement les ongles,

au vu et au su de tous

et ce, pour être parfaitement exacte,

(attention)

(âmes sensibles s'abstenir)

(je vous aurais prévenus)

en débordant presque sur les genoux de la dame assise en face d'elle.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Dans le métro
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton