Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:07

Une-Nuit-Affiche-France

 

Ne pas aller cinéma nuit à la santé.

Même si c'est lundi, même si le lundi c'est pourri, même si on n'a qu'une seule hâte, le lundi: rentrer chez soi, sous la couette exactement.

Même s'il ne fait pas froid, même s'il ne pleut pas, même si finalement il n'était pas si pourri que ça, ce lundi.

Bien m'en a pris, hier lundi, d'aller voir Roschdy.

(je sais c'est nul, mais j'étais partie dans les rimes en "i")

(c'est à cause de lundi)

(car c'est toujours la faute du lundi, qu'on se le dise)

 

Au départ un peu stressée,

(par l'odeur de poireaux diffusée par mon panier bio)

(après avoir redouté qu'on me refuserait l'entrée, j'imaginai un esclandre dans la salle)

("Non mais, elle peut pas les f***** ailleurs, ses poireaux?")

(je sais, j'ai une imagination délirante)

(et une propension au stress inutile aussi)

j'ai finalement réussi à faire abstraction de la fatale odeur.

(non, ça ne sent pas le poireau, non, ça ne sent pas le poireau, non, ça ne sent pas le poireau, non, ça ne sent pas le poireau...)

(vous l'aurez compris, depuis dimanche dernier la méthode Coué est ma meilleure amie)

 

Et à me laisser embarquer dans cette Nuit si particulière pour le Commandant Weiss.

On pressent rapidement que ce n'est pas une nuit ordinaire pour ce flic de la mondaine.

Comme son chauffeur pour la nuit (Sara Forestier), on le suit d'établissement en établissement, de boîtes chics en boîtes à partouzes, en passant par des clubs modernes sans âme et, à l'inverse, par de vieux cabarets transformistes (beaucoup plus sympathiques, soit dit en passant) (et qui ne sont pas sans rappeler David Lynch).

On rencontre une multitude de personnages hauts en couleur, du vieux travelo à la tenancière usée, sans tomber dans le cliché d'une vie nocturne idéalisée.

On roule dans Paris la nuit, la photo est belle, la musique envoûtante, et la magie de certaines scènes nous fait presque oublier la tension grandissante.

On se prend au jeu, on prend du plaisir à reconnaître les rues (et certains bars) de Paris, les acteurs - génial Roschdy Zem, Samuel Le Bihan qu'on retrouve avec plaisir, et, cerise sur le gâteau, Richard Bohringer!

 

Un peu grisé par tous ces scotchs et coupes avalés, par toutes ces cigarettes consumées, on se laisse surprendre par le petit matin.

Les lumières se rallument; la descente est rude.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 21:47

photo-2-.JPG

 

On y croit, on y croit, c'est le destin qui en a décidé ainsi:

je suis la successful queen de l'année.

(enfin, de l'épiphanie c'est sûr)

(après, l'année c'est moi qui l'ai décidé plus que le destin mais bon...)

(si on a même plus droit d'y croire, hein)

 

Alors adieu marches manquées dans le métro,

adieu tartines chues côté beurre sur le plancher,

adieu coins de meubles,

adieu bleus à PNI,

( = à provenance non-identifiée)

adieu blessures de cure-dents,

(véridique)

(j'ai une cicatrice)

(je ne maîtrise pas le cure-dents aussi bien que Ryan, je dois l'avouer)

(et surtout, l'admettre)

(soupir)

adieu bourdes en tous genres...

(et Dieu sait que... bon... enfin.... bref)

 

I'm the successful Queen!

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 08:07

panda--copie-1.jpg

 

Déjà que c'est l'angoisse d'aller chez le vétérinaire...

 

♦ Tout le monde vous parle dans la rue.

"- Ah c'est lourd un minet comme ça... Moi quand j'amène mes oiseaux chez le vétérinaire...;

- MEEEOOOOWWW!!

- Ah et puis ils n'aiment pas ça, hein"

(sans blague)

(en même temps je n'aime pas trop ça non plus, hein, me scier les doigts avec une @#!*♣!!! de cage en osier)

(c'est pas parce que j'ai un chat que je suis une fille sympa)

 

♦ Le stress monte pendant tout le trajet.

(je vais donc en avoir pour 100€ minimum...)

(@#!*♣!!!)

(et si c'était encore plus cher?)

(à combien chiffrer mon attachement félin?)

(rappelez-moi de ne jamais me reproduire)

 

♦ Une fois qu'on y est, c'est un peu comme un autre monde...

Un monde où la hiérarchie des événements est... différente.

"Wanda! Wanda arrête de sauter sur la cage enfin!"

(NDLR: Wanda est un chien à face écrasée et aux longues oreilles qui doivent ramasser la poussière et bien d'autres choses à mon humble avis)

"Excusez-la, Wanda adôôôôôre les chats, hein Wanda?"

"Wanda, tu me fatigues, Wanda tu m'épuises... Pourquoi tu aimes les chats à ce point, Wanda?"

(...)

Un monde où les codes sont différents...

"Vous êtes d'accord pour l'échographie? Et au cas où l'on ne verrait rien, pour la radio? Je vous donne quand même les tarifs... ça ferait donc -BIP-"

(NDLR: montant censuré car particulièrement indécent en ces temps de crise)

"Bien sûr si votre ex-mari peut passer dans l'après-midi, ce serait mieux"

(Une garde partagée pour un chien???)

(...)

(ça me rappelle Catherine Frot)

Un monde où la solitude est extrême...

"- La date de naissance de votre chat?

- ... Euh... elle a quatre ans... euh... c'est en mars... euh non elle va en avoir cinq... euh attendez, je vais vérifier dans le carnet de santé."

(ahem)

(rappelez-moi de ne jamais me reproduire)

"- Et vous lui donnez quoi à manger?

- Euh... des croquettes de grande surface, sans marque (moins d'1€ le paquet, soit dit en passant);

- Je vois...

- ...

- Et vous consultez régulièrement?

- ... Euh... non... euh... enfin quand il y a un problème...

- ... D'accord...

- ..."

(c'est le moment où le rendez-vous prend une dimension psychanalytique)

(c'est le moment où je prends le pauvre vétérinaire pour un psy)

 

 

Bref, comme si tout cela ne suffisait pas, je reçois depuis une multitude de spams me proposant de me rembourser mes factures félines... Alors que je n'ai jamais évoqué ce sujet par mail!

 

Brrr.....

 

Je crois que je préférais encore les pantins maléfiques de R.L.Stine au grand méchant Google...

 

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 21:49

(la preuve par trois)

 

playboy.jpg

 

ellecausette.jpg

 

detox.jpg

 

... Bien fol est qui s'y fie!

(mercredi schizophrénie...) 

 


Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 20:42

Non, nous ne sommes pas en 2012, je n'ai pas reçu mon nouveau calendrier.

Non, je n'ai pas envie de défaire mon sac ce soir, il attendra demain.

Et non, je n'ai pas envie de faire une détox, je veux de la galette des rois.

 

Je ne vous souhaite donc pas une bonne année.

Mais une bonne soirée, ça oui, je peux.

Avec de la poésie, et Gene Kelly.

 

209698926369039896_yIFuz2NF_c_large.jpg

 

(à qui je veux rendre hommage ce soir,

car il est le premier à avoir lancé le pantalon feu de plancher noir avec chaussettes blanches et mocassins)

(oui j'ai regardé Un Américain à Paris, et alors?)

(en même temps, quand on n'a pas envie de défaire son sac, et qu'on n'a aucune galette sous la main...)

 

Sur ce... bonne soirée! 

 

 


Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 08:10

Parce que même si le bout d'an est pourvu d'une pompe à l'huile aixoise,

c'est tout de même un peu nul,

(disons que tout le monde est en vacances... sauf vous)

(comme chaque année en fait)

(par contre dans le métro c'est le bonheur)

(un peu comme au mois d'Août)

(sauf que là la perspective des vacances en Septembre me font envisager les choses sous un angle différent)

parce qu'il fait horriblement froid et que les bonnets rendent mes cheveux... bizarres,

(riez tant que vous voudrez, je ne suis pas la seule concernée)

parce que ce n'est pas réservé à ceux qui sont en vacances,

(j'ai toujours prôné l'abolition des privilèges)

j'ai passé la soirée avec Gene Kelly.

 

Je n'avais pas vu Chantons sous la pluie depuis une éternité,

et avais d'ailleurs complètement oublié l'histoire.

(sans grand intérêt, soit dit en passant)

(pas comme Les Girls)

(mais Les Girls, c'est just le MUST)

Impossible en revanche de ne pas se rappeler les chansons.

Et de les fredonner.

Enfin, on commence par les fredonner, et l'on finit par les chanter à tue-tête.

Limite en dansant.

Parce que bon, on a beau savoir que c'est un métier,

ça a l'air tellement facile de danser quand on voit Gene Kelly...

 

tumblr_lp9vby1BJY1qlqgbzo1_400_large.jpg

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 08:14

Le phénix renaît de ses cendres

à Giorgio de Chirico

 

Sur l'amour on avait écrit

Sortie de secours interdite en cas d'incendie

Sur le ciel on avait écrit

Vous vous trompez ce n'est pas par ici

Et sur la nuit on avait écrit

On n'avait écrit rien du tout sur la nuit

 

 

Aragon

 

 

***

 

 

Une fois n'est pas coutume, merci à la RATP qui a affiché ce poème dans ses rames.

Je voulais tant le lire et le relire que j'ai fini par acheter Le Mouvement perpétuel.

J'ai tellement de plaisir à le lire aujourd'hui que je me demande comment j'ai bien pu me passer de poésie si longtemps...

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 22:28

 

 

merry_christmas_by_dinagreen-d4k3zsp_large.png

 

J'ai croisé:

 

- un crâneur, sympathique certes, mais un peu crâneur quand même,

qui a exacerbé ma fâcheuse tendance à la jalousie

alors que j'étais en mode esprit de Noël (paix/joie/amour sur la terre);

("je suis arrivé de Tokyo dans la nuit")

("j'ai passé quatre mois au Japon, c'était super")

("en fait j'habite en Afrique du Sud, je partage mon temps entre le Cap et le Japon")

("du coup ma vie est un peu compliquée")

(sans blague)

(je vous hais)

(vous êtes très sympathique, ça m'ennuie, j'aurais aimé vous haïr davantage)

(mais quand même je vous hais)

 

- des gangsters;

(enfin c'est ce que je me suis dit)

(de vraies gueules tardiesques)

(en plus ils étaient taiseux)

(j'ai imaginé leurs vies pendant tout le trajet)

(tout en priant pour qu'ils ne dessoudent personne entre deux wagons)

(...)

(n'importe quoi)

(en même temps il fallait bien que je m'occupe, vu que ma lecture était distraite par crânman et son portfolio)

("alors ça c'est en Tanzanie, ça au Japon...")

(arrêtez!)

(je sais, la jalousie est un bien vilain défaut)

 

- une famille avec bébé et un chat;

(ils avaient envie de se faire des potes, ceux-là)

(heureusement, ils étaient en haut, moi en bas)

(mouhahaha)

(mais quand même sur le quai je ne faisais pas la mariole)

 

- une dame au goût exquis à qui j'aurais bien volé son Bobi et son blouson en lapin;

(je sais, la jalousie...)

(n'empêche...)

(bref)

 

- un monsieur bizarre qui regardait tout ce que je faisais;

(mon téléphone, mes livres, mes journaux, mes clémentines...)

(ahum...)

(comment dire....)

(HELP!)

(j'aurais presque préféré avoir pour voisin l'un des gangsters précédemment cités)

 

- une vieille dame assez drôle

("le problème avec Paris, mon chou, c'est qu'il faut en partir")

(NDLR: mon chou désignait son mari)

("l'air y est tellement mauvais")

(mari qui s'est acharné sur la même grille de mots croisés pendant les trois heures de trajet)

(voire même plus, étant donné qu'il était déjà dans le train quand j'y suis montée)

("toute ma vie j'ai gardé mes clés dans mes poches sans les perdre... je ne comprends pas ce qui s'est passé")

(dix minutes plus tard: "mais quand j'ai mis la main dans ma poche, je n'ai pas eu la perception qu'elles n'étaient plus là)

(cinq minutes plus tard: "elles auraient dû tomber, ça ç'aurait été plus logique, je ne comprends pas")

(...)

 

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'esprit de Noël ne m'aura pas habitée longtemps!

 

Ahum...

 

tumblr_lu6d8v6Ub71r0atdvo1_500_large.jpg

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 23:13

wrap-gifts.jpg

 

Après avoir longuement hésité à procrastiner cette rude mission,

(en même temps après être sortie en vrac de Shame)

(en ayant perdu mon bonnet)

(mon bonnet noir, mon tout premier bonnet, celui que j'ai acheté en arrivant à Paris il y a... six ans - *aouch*)

(parce que bon à Aix non seulement c'était un peu la honte le bonnet - se démarquer? plutôt mourir... - mais en plus on en avait pas fondamentalement besoin)


après avoir failli rater mon arrêt de métro toute tourneboulée par Shame que j'étais,

 

après avoir trouvé un remplaçant à feu mon bonnet noir,

(parce que non seulement j'ai horreur de perdre quelque chose,

- je m'attache à tout, et encore ça va mieux, parce qu'en CE1 je n'arrivais pas à me séparer de mes stylos bille... pathologique? vous avez dit pathologique?-

mais en plus je perds mon bonnet juste avant un week-end de grand froid)


j'avais juste envie d'un bain chaud, d'un bon film et d'une nuit au chaud.

 

...

 

Ma baignoire est un leurre,

je connais tous mes dvd par coeur,

et je n'allais quand même pas me coucher à 20h non plus.

 

...

 

Voilà comment je me suis retrouvée à faire tous mes paquets de Noël, ne remettant pas à demain ce que je pouvais faire le soir même.

(***APPLAUSE***)

 

...

 

Il y eut du suspense,

(vais-je avoir assez de papier cadeau pour tous les cadeaux?)

(la réponse est bien évidemment... non)

(mais bon déjà j'ai du papier cadeau, d'habitude je me débrouille avec du papier journal donc bon)


de l'action,

(un chat sautant sur le papier, mangeant les plastiques, faisant tomber le stylo par terre, semant ses poils sur le scotch)

(des glissades contrôlées sur le plancher)


du sang,

(j'ai continué à couper sans voir que c'était ma main et non le papier...)

(en plus le papier que j'ai choisi cette année est marron et turquoise, rien à voir avec la couleur de ma peau....)


du MacGyverisme,

(des calculs pour minimiser l'emploi de papier cadeau)

(du scotch-babouche)

(des méninges qui chauffent donc)


de l'art... disons... contemporain,

(je suis décidément archi-nulle en paquets)

(on dirait presque des compressions de César)


et aussi beaucoup de jurons plus ou moins fleuris.

 

 

Et comme je vous ai mis l'eau à la bouche ci-dessus, voilà mon cadeau de Noël:

 

MacGyver1.jpg

 

Merry Xmas!

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:42

Par une difficile journée de la fin décembre,

(sommeil: -150h)

(cadeaux: -2, mais les derniers sont évidemment les plus difficiles à trouver)

(si l'univers était uniquement constitué de filles, on s'arracherait moins de cheveux pour les cadeaux)

(et comme chacun sait la cause capillaire me tient à coeur)

(vraiment)

soldée par une visite dans un grand magasin bondé comme il se doit,

(de gens comme moi qui procrastinent les cadeaux les plus difficiles aux derniers jours avant Noël)

(histoire de transpirer dans les rayons avec tous les procrastinateurs du coin)

(plus on est de fous, plus on rit)

(à Noël on a droit au diction pourri)

je décidai de me récompenser de mes derniers exploits (cadeaux trouvés, jour le plus court surmonté, iphone apprivoisé) par l'achat d'un dvd.

En promo, bien évidemment (faut pas exagérer non plus), ce qui limitait mon choix.

 

J'avais rêvé d'un film de circonstance (genre Les quatre filles du Dr March) (celui avec Winona Ryder et Claire Danes) (que j'ai dû voir jusqu'à l'indigestion il y a une quinzaine d'années), je me suis finalement rabbatue sur La fureur de vivre.

Un film culte ne fait jamais de mal, et avec James Dean encore moins.

(cher James que j'avais en poster dans ma chambre étant gamine...)

 

La-fureur-de-vivre_58510_1289895609.jpg

 

Bon.

Pour être tout à fait honnête, j'ai été un peu déçue.

Si j'ai au départ jubilé, car tous les ingrédients du film culte des 50's sont là - les blousons noirs, les voitures, les sales gosses flanqués de belles pépées (un peu comme dans Grease, sauf que là c'est du 50's authentique) (la comparaison s'arrête là, ne vous emballez pas) -, j'ai assez vite été refroidie par le scénario, que j'ai eu du mal à trouver plausible (lorsque Buzz meurt, à part Jim, personne ne semble vraiment bouleversé, pas même sa pseudo petite amie) et dont certains aspects m'ont semblés un peu poussifs et simplistes (comme l'oedipe de Judy, le père de Jim affublé du tablier de sa femme, le personnage de Plato un peu caricatural en homosexuel en recherche du père...), les personnages auxquels j'ai eu du mal à m'attacher (en dehors de Jim), et la lmusique un peu vieillotte.

 

Il est vrai qu'il faut resituer le film dans son contexte: à l'époque les thèmes évoqués étaient plutôt inédits, et La fureur de vivre décrit me semble-t-il assez justement cette jeunesse incomprise et un peu incompréhensible.

 

Je me suis donc rabattue sur les bonus, et quelle ne fut pas ma surprise!

En plus de la bande-annonce, trois interviews étaient proposées: Natalie Wood, Jim Backus et James Dean.

J'ai d'abord cru à une erreur, mais non.

Chaque interview (bien grand mot, car il s'agirait plutôt de quelques pauvres questions sans intérêt) (pauvre Natalie Wood, qui a eu le moins de questions et qui a dû faire la potiche) (vive la condition des femmes des 50's) est en fait insérée dans un épisode de Behind the cameras, sorte de making-of pro Warner assez drôle.

Présentateur gominé, sourires ultra-bright pour tout le monde, situations un peu artificielles ("et donc Bill, comment écrit-on un scénario à la Warner?")... Behind the cameras est drôle et kitsch, et en même temps assez instructif sur cet âge d'or hollywoodien, ou l'ère industrielle du cinéma des studios (dont j'avais découvert quelques aspects grâce à l'autobiographie de Leslie Caron).

 

Et même si le côté auto-promo de la Warner peut faire grincer des dents, voir James Dean en "interview" mérite le détour.

Surtout lorsqu'on le voit vêtu en cow-boy, échappé du tournage de son dernier film, Giant.

Impossible également de ne pas trouver la coïncidence cruelle de sa dernière réponse:

- un conseil à donner aux jeunes conducteurs?

- "Drive safely; the life you save may be mine".

 

...

 

 


 
Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton