Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 14:10

Ranger les chaussures d'été,

Les chapeaux, les maillots

Les robes à fleurs,

Les petits hauts.

 

Reprendre ses habitudes,

Remplir le frigo,

Arroser les plantes.

Aller à la gym, au cinéma, au musée,

Faire des projets pour les longs mois d'hiver qui s'annoncent.

 

Essayer de travailler.

 

 Tenter de récupérer la moitié de mon cerveau qui est restée à Istanbul...

 

istanbul.jpg

 

Non, vraiment, Paris ne m'a pas manqué.

 

Plus que dix mois avant l'été.

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans On a bien le droit de rêver
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 21:40

 

Et je dois dire que ça fait bizarre.

 

Quand on est petit, on se dit qu'à vingt-cinq ans on sera grand tout ça... mais personne ne nous parle des rides.

Et un beau jour on a vingt-cinq ans, pas de canapé (parce que canapé signifie deux pièces, ce qui me paraît totalement inenvisageable avant quarante ans) mais par contre on doit commencer la crème anti-rides.

Ce qui est totalement illogique.

On devrait commencer à avoir des rides à partir du premier canapé.

 

...

 

Bon en même temps ça va, c'est "premières rides", pas "rides installées".

 

Mais quand même.

 

Je vais attendre de m'en remettre avant d'investir dans le contour des yeux.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 20:24

Ni la pluie.

Ni les grèves de la RATP.

Ni cette lumière automnale qui s'installe à Paris dès septembre.

 

 

Après une semaine passée à ne rien faire.

Du tout.

A part lire.

(au prochain épisode: ma relation tumultueuse avec Proust)

Flâner.

Ecouter la radio.

Se demander s'il fait assez chaud pour aller à la rivière.

Ne pas trouver de réponse.

Peut-être plus tard... ou pas.

En même temps la lumière y est si belle...

Mais à pied ça fait loin.

Suivre la course du soleil sur la terrasse.

(heureusement qu'il n'y avait personne en face pour voir mes pathétiques avancées en chaise longue)

Et la nuit, écouter les chouettes et regarder les étoiles.

(mais pas trop longtemps quand même, ça fait un peu peur des fois la campagne, surtout quand on a encore Orange Mécanique dans la tête)

 

 

Et puis une autre semaine où j'ai beaucoup marché, la journée, et beaucoup ri, la nuit.

Sans jamais regarder l'heure.

(ou presque, histoire de savoir si l'apéro est proche ou pas)

Aller se coucher à l'heure du premier appel à la prière.

Se perdre dans les rues pleines de chats.

(vive le manugel)

Avoir quatorze ans, parfois.

 

 

Et tout le temps, me dire que c'est tellement bon les vacances!

 

Clap de fin.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Pérégrinations
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 23:50

je suis en vacances.

(ça devrait se passer de commentaires superflus mais j'en suis malheureusement bien incapable)

 

Demain matin, je vais faire ma valise, faire place nette derrière moi avant d'aller prendre mon train (ô joie).

 

Et cette année, comme chaque année, je pars avec Proust.


Et oué.


Proust et moi, on remet ça chaque été depuis des années.

 

...

 

Bon.

En fait ce sera notre première fois, à Proust et moi.

Alors oui, je sais qu'à mon âge c'est un peu tardif. Mais on fait ce qu'on peut, hein, et puis je suis une lente, j'ai besoin d'être sûre de ce que je veux avant de me lancer.

Et puis mieux vaut tard que jamais.


Mais que faire si je le trouvais nul et ennuyeux? A qui pourrais-je bien en parler?

Ce serait bien embarassant.

Voire même totalement inconvenant.

 

 

Wish me luck!

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 21:38

 

je réalise que demain à la même heure je serai (enfin) en vacances.

 

Mais ce soir cela a un goût d'autant plus particulier que j'ai passé une bonne journée.

Et cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps.

Enfin, pas à ce point.

Et puis la plupart du temps je ne prends pas le temps de me l'avouer, et d'en profiter.

Parce que d'habitude souvent très souvent je commence à respirer en quittant le bureau.

Quand le stress est retombé.

Quand j'essaie de me dire que de toutes façons je ne peux rien faire de plus.


Alors pour une fois que je n'ai eu QUE des bonnes nouvelles dans la journée.

Qu'il a fait beau.

Que j'ai réalisé que les vacances n'étaient plus un mirage.

Que je pouvais les toucher du doigt.

(en sachant toutefois que je n'y croirai totalement qu'une fois installée dans le train)

Que je suis sortie du bureau à l'heure.

Que j'ai marché sans courir pour atteindre le point de rendez-vous.

En prenant mon temps.

Regrettant même de ne pas avoir emporté mes lunettes de soleil.

Arrivant à l'heure sans avoir à reprendre mon souffle.

Pouvoir m'installer en terrasse.

Boire un bon Chablis (puis deux, puis trois, suivant le vieil adage du jamais deux sans trois),

en picorant des cacahuètes (tout en en tentant d'oublier leur indécent nombre de calories, et tous ces sondages terrifiants recensant le nombre de traces d'urines différentes dans les cachuètes de bar). Le savourer.

Sans me soucier de demain.

Sans même en avoir cure.

 

Et me dire que la vie m'est bien douce, ce soir.

 

(même si je dois appeler les impôts pour négocier un échéancier)

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 00:24

j'ai réalisé en me lavant les cheveux (c'est fou ce à quoi l'on peut penser sous la douche) que la prochaine fois que de j'aurais à le faire je serai à St André.

En vacances.

(enfin)

(pas pour très longtemps mais quand même)


Sans maquillage.

Sans cigarettes (enfin, moins, dans la vie il faut se fixer des objectifs réalisables).

Sans réveil.

 

St André, c'est la maison des Cévennes.

Les vacances depuis toujours.

Les parties de Rummikub avec les grands-parents, sur la terrasse.

Les guêpes

Les siestes forcées.

La rivière toujours glacée.

Le magasin de bonbons de Mme Nouerigate.

Les Kinder surprise.

La fête de la moto le 15 août.

Les fantômes au dortoir.

L'odeur qu'on remporte dans sa valise en partant.

Les étoiles.

Les couvre-lits en chenille.

La quête éternelle du bon interrupteur.

L'antésite.

Les tartes aux mûres.

Ma première amourette de vacances.

 


Le décompte a commencé...

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 13:49

Ca sent la fin d'été.

 

Il fait froid et gris, il pleut depuis ce matin, cartables et cahiers sont en vitrine chez Monoprix, les pages mode des magazines sont pleines de filles en collants...

 

"Tout ce qu'on va aimer à la rentrée"...

 

Et alors???

 

Je me fiche éperdument de la rentrée, je ne suis pas encore partie en vacances!!!

 

Alors je fais de la résistance, je montre mes orteils quand même.

 

 

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 09:58

 

On dit souvent qu'on est l'acteur principal de sa vie.

Qu'il faut créer sa chance, saisir les opportunités, ne surtout pas en avoir peur, tout ça...

 

J'ai laissé filer ma chance.

 

Je n'ai pas joué au loto hier.

 

Qui sait? A l'heure qu'il est j'aurais pu être en stage psychologique intensif à la Française des Jeux.

On m'aurait appris à maîtriser mes envies de shopping compulsif, à investir dans du concret et à me méfier de tous mes "nouveaux" amis.

Je serais en train de rédiger ma lettre de démission.

Je me choisirais un nouveau métier, dilettante professionelle, tenancière d'une pension d'écrivains (effet Tamara Drewe) (mais il faudrait que j'apprenne à cuisiner et à faire de la pâtisserie, ce qui est un réel problème), ou bien voyageuse au long cours.

Je visiterais des appartements, des maisons et des manoirs en Toscane, en Croatie et en Grèce. 

Je me frais conseiller pour construire des hôpitaux dans le monde entier.

Je serais la nouvelle Angelina Jolie (en plus, avec tout l'argent qu'il me restera je pourrais même lui ressembler vraiment, si je le voulais) (mais sans les enfants hein, faut pas déconner non plus) (et sans Brad aussi, quitte à choisir je préfèrerais James Franco à la place).

La vie serait toute neuve.

 

...

 

Le problème, c'est que le prochain vendredi 13, c'est en mai 2011.

 

Ô, monde cruel!

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 20:13

Et pour moi c'est plus triste que tout.

 

Parce que Bruno Cremer c'est mon commissaire Maigret, avec sa pipe, sa Mme Maigret qu'il appelle avec le téléphone du bar, c'est le rituel de mon enfance, regarder le polar du vendredi soir en mangeant une pizza...

 

Et même si en grandissant je l'ai aimé dans Noce Blanche, et surtout dans Sous le sable, rien n'y a fait.

Pour moi, il était toujours mon commissaire Maigret, avec son grand manteau, sa pipe, sa démarche (faussement) nonchalante, sa chambre un peu vieillote à l'auberge du village, son amour des bons petits plats...

 

Je m'imaginais en pépette des années 50 implorant son secours, ou bien au contraire en froide veuve tentant (peine perdue) d'endormir sa méfiance à grand renfort de blanquette de veau...

 

Qu'est-ce qu'il va me manquer!

 

Et comme si mon malheur n'était pas suffisant ce soir, maintenant j'ai la musique du générique dans la tête...

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 23:23

Etant donné que je suis en pleine régression (à l'heure qu'il est j'écoute encore Lynda Lemay, je ne me l'explique pas, c'est atroce, je ne peux pas m'en empêcher, je ne comprends pas ce qui m'arrive), c'est sans grande surprise que je me suis vue allumer ma télévision pour regarder Stéphane Bern.

Je sais, je sais, je sais.

Mais est-ce ma faute à moi si (presque) tout le monde est en vacances? S'il ne fait pas beau? S'il n'y a rien au cinéma? Si mon cerveau en miettes a du mal à se concentrer sur ma lecture du moment? S'il n'y a rien d'autre à la télé?

Voilà comment on échoue devant "Secrets d'Histoire, Diane de Poitiers".

Et comment on repart plus de dix ans en arrière (avec en prime un gros coup de vieux en pleine face).

Qu'est-ce que je les aimais alors, les histoires d'amour de la Renaissance! Je connaissais toutes les anecdotes histoires  des châteaux de la Loire (plus passionnantes à mon goût que les escaliers à double révolution), les passages secrets permettant aux amants de se retrouver à l'insu de tous... Ma préférence allant à Cassandre et Ronsard, les amoureux contrariés (comme toujours avec les poètes j'ai l'impression)...

Bref, je me laissais bercer par Stéphane, me remémorant mes fantasmes d'adolescente, prenant conscience de ce temps qui s'était envolé sans que je m'en rende compte (philosophie du mercredi soir, bonsoir), quand j'ai été choquée par des images d'une violence sans précédent.


Des reconstitutions.

Si si.

En costumes, avec de vrais comédiens, et tout.

"Diane de Poitiers avait une réelle influence sur le roi, c'était une femme d'affaires avisée; ils passaient chaque après-midi une à deux heures à discuter des affaires du royaume" (mon oeil).

Et là, on voit donc Henri II assis sur un fauteuil, Diane lui tournant autour, la tête penchée, l'oeil perçant (parce que c'est une femme d'affaires aiguisée, rappelez-vous) - gros plan sur l'oeil perçant de Diane.

Ou bien encore "Henri II venait parfois passer quelques jours dans le château de Diane. Pendant son séjour, il ne quittait pas la chambre, se faisait servir au lit, ce qui ne lui plaisait pas à elle, qui en outre se lavait tous les jours à une époque où cela ne se faisait pas." (soit dit en passant, il s'agit là d'une information capitale)

La preuve en images: Henri II plaque Diane sur son lit (ambiance téléfilm érotique du dimanche soir sur M6), elle le repousse gentiment et se réfugie dans son cabinet de toilette.


Tout cela avec une photo digne d'AB Productions.

Mais n'égalant pas encore "Faîtes entrer l'accuser", Dieu soit loué.

 

Je ne comprends pas bien les producteurs, j'imagine leur réunion préparatoire:

- "Alors là ce serait bien d'avoir un plan avec Stéphane dans les allées du jardin de Chenonceaux, et on enchaînerait avec la rivalité entre la Médicis et Diane;

- Et si on utilisait des comédiennes pour l'illustrer au lieu des reproductions de tableaux?

- Ah ouais, Bernard, excellente idée. Ex-ce-llente idée vraiment. Tu iras loi, Bernard, c'est moi qui t'le dis" (ok là je spécule totalement).

 

Sauf que non Bernard, c'est pas du tout une bonne idée.

 

Surtout quand on choisit Marie Quillouch pour jouer Diane de Poitiers.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton