Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 09:56

Minimalist movie poster - Rocky

 

C'est la fin de l'été, tout le monde le dit, le serine.
Pas de colchiques dans les prés, ou plutôt pas de prés en ville, mais plus aucune envie de porter ses robes blanches et fleuries, et un programme roboratif au menu des magazines: résolutions de rentrée, comment vaincre le blues de rentrée, prolonger son bronzage à la rentrée, conserver les bienfaits des vacances après la rentrée...
Autant d'injonctions qui, conjuguées aux feuilles mortes qui jonchent nos trottoirs*, me collent le bourdon.

Un besoin pressant d'endorphines pour mater le bourdon, donc.
Pour cela, pas envie de m'asperger de monoï comme le font certaines filles dans le métro. Non, moi, j'ai opté pour une solution à 5,99€: la corde à sauter.
Pas si facile que ça en a l'air en fait, la corde à sauter. Entre le rythme à maintenir, la chaleur corporelle qui monte plus rapidement que dans le désert des Mojaves et les pieds qui se prennent dans cette satanée corde (riez, riez autant que vous voudrez, mais que celui qui n'a pas essayé se taise à tout jamais), la promesse des endorphines se rapproche - comme celle des courbatures du lendemain.

Forte de cette première expérience, les endorphines appelant les endorphines, je décide de sauter chaque jour, puis j'envisage (effrayant) de m'y mettre dès potron-minet. Si je saute le matin, lis-je, le bénéfice endorphinesque sera double. Qu'à cela ne tienne! Cela fait déjà une petite semaine que je me presse un citron chaque matin, un réveil à 6h45 sera parfaitement compatible avec ma nouvelle vie de californienne healthy.

Le grand matin arrive, donc.
Le réveil sonne, 6h45, je ne me rendors même pas (les californiennes healthy ne se rendorment jamais), j'enfile mes baskets et le reste (les californiennes healthy ne sautent pas en chemise de nuit du 19ème), et c'est parti!
Bon, mes pieds rippent un peu. Il faut dire que je saute avant le jus de citron, mes sens ne sont pas encore totalement éveillés, et puis j'ai laissé les volets fermés parce que bon, sauter à 6h45 chez soi, ok, mais devant témoin, ben en fait NON (les californiennes healthy sont mystérieuses).
Mais je tiens bon, je pense au jus de citron, la journée va bien se passer.
Je tiens bon, je tiens bon, pfff ça fait du bruit quand même, il est tôt, j'espère que...
 
*TING*
 
J'ai un message.
 
A 6h55?
 
Encore deux tours.
 
Bon ok je regarde.
 
C'est ma voisine.
 
 
Affichage de FullSizeRender.jpg en cours...
 
 
Option 1: mentir.
Option 2: dire la vérité.

 ...............
 
J'ai choisi la vérité.
 
 ...............
 
Voilà, ma voisine me prend pour une folle, j'ai dû faire mon Rocky-out.
Pour me remettre de toutes ces émotions, je me suis fait un petit jus de citron.
 
 

* cela dit, cet été il y a eu des feuilles mortes au sol depuis Juillet, à cause des stomates (aka les pores des feuilles) qui se sont bouchées suite aux trop fortes chaleurs du début de l'été pour survivre - merci France Inter, et pardon Messieurs-dames les scientifiques si j'ai tout compris (et expliqué) de travers.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 16:50

il y a personne

 

Août à Paris, c'est super, qu'ils disaient.

Que les choses soient claires: tous ceux qui prononcent cette phrase n'ont jamais passé un seul mois d'Août entier à Paris de toute leur vie.

Au mieux, ils désertent la capitale à la fin de la première semaine d'Août (pour mieux justifier leurs propos, mon enfant), au pire ils l'ont désertée à la mi-Juillet et reviendront exhiber leur odieux bronzage à la fin de l'été (et envahir nos terrasses !). A la base de cette débauche de congés, un obscur cumul de RTT et CP (ou un emploi dans l’Education nationale) leur permettant de partir cinq semaines d'affilée, parce que cette année on fait simple, juste deux semaines en Corse et un road-trip au Portugal (ah non pardon j’avais oublié, tout Paris est parti en Grèce cette année), et puis tu sais on peut bosser de n’importe où tant qu’on a du wifi (mes amis les freelances), on passera la dernière semaine dans notre maison dans le Luberon.

Point commun entre tous ces arracheurs de dents: un délit fort culotté d'hypocrisie flagrante, oui madame - ou bien s'agit-il d'une crasse ignorance?
"Non mais attends, moi j'adÔrerais être à ta place, Paris en Août c'est génial, tu as la ville pour toi, les terrasses, tout, non mais c'est super, tu ne te rends pas compte."


Super, oui, d’errer dans des rues désertes (coucou le dimanche 16 Août) pour trouver la seule boulangerie ouverte, et y faire la queue pendant une demi-heure parce que c'est précisément la seule ouverte dans tout l’arrondissement (moi, exagérer? jamais!).
Super, oui, de se casser le nez sur toutes ces portes fermées, tous ces supers restos, ces terrasses.
Super, évidemment, de se retrouver coincée entre trois millions de touristes parce qu'on a eu le malheur de vouloir traverser les Tuileries un jour de beau temps.

 

Non, les arracheurs de dents n’ont rien compris.

Le seul truc cool à Paris en Août, c'est qu'il n'y a personne dans le métro.
Genre, personne.
Genre, on peut choisir sa place – genre, vraiment (on aussi le droit de dire « genre » autant de fois qu’on le souhaite).
On peut choisir son wagon, son carré, sa place dans le carré et on peut même en tester plusieurs pendant son trajet.
Trop la classe.

L'autre truc cool, c'est l'alcool de pouvoir profiter de ce vide intersidéral pour rattraper tous les potins du siècle. Tous vos amis postent des photos de plage et de spots merveilleux sur Instagram? (hashtag « roadtripauportugal », « love », « lavraievie »).

Heureusement pour moi (pour vous? pour nous?), Taylor s’est maquée avec Calvin, pendant que Ben, dans un grand moment d'originalité, aurait trompé Jennifer avec la baby-sitter, alors que Megan et Brian se séparaient aussi (pleurs enregistrés); heureusement pour nos petits cœurs sensibles l'autre Jennifer s'est (enfin!) mariée avec Justin (mais sur le sort de quelle femme va donc pouvoir dorénavant pleurer la presse tabloid us?), l'amour triomphe, c'est beau l'été.

Une autre manière de doper sa culture générale, à défaut de briller en société cela nous permettra de salir un peu notre image élitiste de "fille qui n'aime que des films polonais en noir et blanc ».

 

La jalousie est un bien vilain défaut; heureusement, Août à Paris, c'est presque fini !

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 10:03

J'ai dix ans.
Le disque d'Alain Souchon tourne sur les platines de mes parents, les paroles m'échappent. J'ai choisi ma plus belle robe, une espèce de chiffon en polyester imprimé Arlequin avec un col immense en forme de fleur. On mangera du couscous, c'est mon plat préféré.

J'ai vingt ans.
Derrière ma caisse au supermarché, j'ai envie de crier à tous les clients qu'aujourd'hui j'ai vingt ans, que tout m'attend dehors, que tout ne fait que commencer. Je suis je crois la plus jeune de ma promo - les autres filles, ces vieilles de vingt-quatre ans, trouvent ça mignon. Dans six mois j'aurai fini l'école, dans six mois je partirai à Paris, dans six mois le bébé mal dégrossi que je suis laissera son enfance en Provence.

J'ai trente ans.
Depuis le 7 janvier dernier la France a la gueule de bois. Etienne Daho tourne en boucle dans mes oreilles, j'ai mis ma plus belle robe. On ne mangera pas de couscous, mais plutôt de la quinoa. Je comprends aujourd'hui la nostalgie d'Alain Souchon, et l'autre fille du bureau, aujourd'hui, c'est moi.

Tout ne fait que commencer.

 

3c4f8412029124a6c06f2e7bd68b137b.jpg

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 20:02

Un long voyage en Chine.

Un groupe de chinois m'observant longuement depuis le coin opposé de l'ascenseur.

Une chinoise souhaitant absolument me parler (le pouvoir des yeux bleus).

Cernés, les yeux, depuis des semaines.

Des nuits fraîches à agitées.

Hier soir encore, une araignée géante au plafond.

Et moi, toquant à la porte voisine à deux heures du matin pour tuer le monstre en question.

 

large-copie-5.jpg

Ah, et aussi: les trois premières saisons de Breaking Bad.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 21:54

e2b3d81e4d7fbb3ac50458d9dbcc2739.jpg

 

Me revoilà - sans trompettes ni fracas (mais avec une carotte).

J'ai goûté aux joies de la liberté: ne plus poster, ne plus culpabiliser, aller voir un film sans penser à que j'en écrirai... Mais petit à petit l'écriture a fini par drôlement me manquer - au point de me déséquilibrer.

Alors j'ai réfléchi.

Est-ce que j'avais vraiment de me lancer dans autre chose, est-ce que je pouvais revenir sur la pointe des pieds?
Est-ce que j'avais vraiment envie de laisser tomber ce blog pour de bon?
Si mes premiers articles m'embarrassent un peu, je suis bien ici malgré tout.

Alors peu importe qu'il n'y ait ni cohérence ni thématique, cela laisse la part belle à mes envies, et c'est bien cela dont il s'agit.

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 21:27

Ce n'est pas une grande nouvelle, je suis de moins en moins présente par ici.

Pourtant j'ai plusieurs articles dans mes tiroirs; il faut croire que le plaisir n'y est plus.

Pourtant le plaisir c'était le but premier de ce blog - qui n'en avait pas vraiment d'autres, de buts.

Peut-être est-ce pour cela que je me suis essoufflée à force. Ni blog littéraire, ni blog cinéma, je me suis peut-être perdue en route.

Aujourd'hui l'envie n'est plus là, peut-être qu'elle reviendra demain, dans un moins, dans un an, peut-être pas.

Alors en attendant je voulais juste vous le dire:

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 23:13

Ces dernières années, j'ai failli écraser trois autruches en Californie,

Me suis fait poursuivre par un flic aux Açores,

Ai failli perdre un orteil en Chine,

Et samedi, j'ai perdu ma carte d'identité à la piscine à l'hôtel.

 

Vivement cet été!

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 06:55

- mon deuxième CV (décidément!) (Violette M., vingt-deux ans...)

- un bob Ricard

- mon premier agenda parisien

- de la poussière dix ans d'âge

- un cadavre d'araignée

- un plan d'UCLA

- une oyster card

- une tonne de papier calque

- des milliers de carnets

- des cartes postales oubliées

- cinquante crayons et autant de stylos

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:00

- une robe de soirée achetée pour mon premier bal des Arts & Métiers

- la robe de ma confirmation

- de vieilles photos d'identité

- mon premier CV

- deux Jardins des Modes de 1956 et 1968

- de la poudre d'amour

- des cartes d'embarquement millésimées

 

Capture-d-ecran-2014-04-01-a-23.05.00.png

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 19:46

... le temps du gros scotch et de l'aventure!
(sur un air de Françoise Hardy)

C'est le temps des dernières fois, le temps des affiches décolorées que l'on décolle et des souvenirs qui affleurent.
Huit ans de vie qui remontent à la surface, huit ans de vie que l'on trie, huit ans de vie...
C'est les boîtes pleines de cartes postales, les bijoux égarés et la poussière qui s'envole.
Combien de pleurs, combien de rires, combien de pleines lunes, combien d'aurores, combien d'insomnies et de grasses matinées, combien de verre cassé et de masques à l'argile posé, combien de livres, combien de films, combien de bières et combien de cigarettes, combien de disputes, combien d'étreintes, combien d'espoirs?

C'est fou ce qu'il peut s'en passer des choses entre quatre murs, Vincent Delerm en a fait une très belle chanson.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Soit dit en passant
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton