Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 13:01

Nuit du dimanche au lundi.

Cette bougresse ne devrait-elle pas renoncer à son statut nocturne, puisqu'on n'y dort jamais?
Ne devrait-on pas plutôt l'appeler "grande boucle" tant notre vélo y fait tourner ses roues?
Ou bien "le grand huit", en raison des sommets et des abysses auxquels notre âme est soumise?
Ou encore "les heures des horreurs", les cauchemars y étant légion?

Le sommeil ne survient que lorsque le réveil le lundi matin nous tire hors d'une nuit que nous sommes heureux de quitter, une nuit qui ne mérite pas son nom.

 

janusmiralles-2 L’artiste philippine Janus Miralles réalise de très beaux portraits abstraits en mélangeant la photographie avec de la peinture comme moyen de création. Souvent en noir et blanc, les visages sont effacés avec une certaine noirceur, comme s’ils avaient été brulés. Une sélection de son travail est disponible dans la galerie.:

Janus Miralles

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans L'ABC
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 16:05

Les vampires, je suis tombée dedans quand j'étais petite.

Seconde moitié des années 90, c'est les vacances. Ma mère me rapporte de la bibliothèque où elle travaille des VHS par dizaines, et un jour, le voilà: Dracula. Le film de Coppola n'a alors que quelques années et me marque à tout jamais.
Les décors gothiques à souhait, le brouillard, l'obscurité, la séduction troublante d'un vampire au romantisme sulfureux plus attirant que le jeune Keanu Reeves, je me rêvais en Mia-Winona, ensorcelée, presque damnée.

http://3.bp.blogspot.com/_DYbrWcVn5Us/Sr5phU5BS2I/AAAAAAAAODI/-mG_qLQECOI/s400/Dracula_Coppola_002.jpg

 

Puis, après quelques mois passés à jouer frénétiquement à Dracula, le jeu sur CD-Rom (!) et à rêver de Transylvanie, les années Buffy. Les vampires me semblaient bien laids, mais continuaient de me fasciner - et puis bon, Angel, le mythe du mec compliqué à souhait, l'histoire impossible, tout ça.

Afficher l'image d'origine

 

Quinze ans plus tard, nouveau choc cinématographique: Only lovers left alive, de Jim Jarmusch avec la magnétique Tilda Swinton. De Detroit à Tanger, les tourments existentialistes et esthétiques d'un couple de vampires âgés de milliers d'années. L'atmosphère rock'n'roll, la BO ensorcelante, le charisme envoûtant de ces Adam & Eve millésimés... j'avais envie d'être, moi aussi, vampire, à Tanger.

http://cdn2.thegloss.com/wp-content/uploads/2014/04/tilda-swinton-only-lovers-left-alive.png

 

Et puis, cet automne, la découverte de True Blood. Les rebondissements rocambolesques ne sont pas sans me rappeler Buffy, mais les dialogues sont désopilants (Dieu bénisse Lafayette); je commence à délaisser Tanger pour la Louisiane, Gary Oldman pour un Viking nommé Eric Northman.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

(le viking lit)

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans L'ABC
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton