Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 10:24

http://www.presse-france2.fr/wp-content/uploads/2015/05/1432839709_montage+Ovidie+2.jpg

 

Oui, à quoi rêvent-elles ces jeunes filles nées juste après moi, un clavier dans les mains? Ces jeunes filles pour qui - a-t-on l'impression du moins - le porno n'a plus rien de secret ni de subversif? Ces jeunes filles grandies dans un monde où le sexe s'étale dans tous nos espaces publics, dans nos magazines, sur internet, où il est si omniprésent... qu'il en est devenu banal, que tout le monde en connaît presque toutes les pratiques. Mais pour autant, cette omniprésence du sexe a-t-elle libéré les femmes et leur parole?

Quarante ans après la libération sexuelle, tout n'est pas permis, loin de là, et nombreux sont les diktats qui s'imposent encore aux jeunes femmes: injonction d'être une amante experte qui saura garder son homme, spectre éternel de la salope, prégnance de l'iconographie pornographique avec la dictature de l'épilation intégrale (certains jeunes garçons n'ont jamais vu de sexe non épilé!) et ses conséquences (développement des opérations de nymphoplastie), éternelle domination masculine...

En confiant la parole à de jeunes femmes investies (la blogueuse de Poulet rotique, une journaliste sexo, une réalisatrice de films érotiques et pornos, une jeune gameuse dont les expériences de harcèlement en ligne font froid dans le dos...), Ovidie tente de comprendre comment les jeunes femmes appréhendent et vivent leur sexualité aujourd'hui, entre liberté et soumission aux codes.
Le grand écart entre leurs convictions féministes et certaines de leurs pratiques (sexuelles ou encore le jeu des selfies osés auxquels certaines s'adonnent) les place dans une position paradoxale qu'elles sont les premières à reconnaître.

Le sexe 2.0 n'a ni libéré les femmes ni aboli les normes, mais les a simplement déplacées. Contrairement à hier, une fille ne souhaitant pas faire de fellation se verra targuée de prude, les jeux de domination sont monnaie courante mais l'homme demeure bien souvent le dominant, la bisexualité féminine (fantasme masculin par excellence) ne fait plus peur à personne, et demain ce sera au tour d'une pratique moins courante aujourd'hui de devenir la norme.
Et derrière cela, la méconnaissance de son propre corps et le désir de plaire à l'homme qui passe souvent avant son propre plaisir - on ne se défait pas comme ça de siècles de domination masculine nous rappelle Ovidie...

Tout cela pourrait être un peu plombant, mais comme le rappelle la directrice du planning familial interviewée par Ovidie, il faut aussi faire confiance aux jeunes. Et les jeunes femmes participant à ce documentaire s'interrogent avec intelligence, et continuent d'ouvrir le chemin pour les suivantes.

A quoi rêvent les jeunes filles? Un documentaire d'Ovidie diffuse ce soir sur France2 et visible également ici.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Vu
commenter cet article

commentaires

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton