Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 23:20

qu'il disait.

 

tumblr_ljw22twp5b1qazstso1_500_large.pngAvec le sourire en plus, ce sadique.

Pendant qu'il répondait à ses appels sur son iphone dernier cri (mon dentiste a bon goût et je crois beaucoup d'argent aussi).

 

Ça n'avait pas très bien commencé:

- "On ne s'est pas vu depuis novembre 2009!

- Ah bon, déjà? Vous êtes sûr?

- La machine ne se trompe jamais!" (mon dentiste est un homme moderne et je crois bien qu'il a un faible pour les nouvelles technologies) (la dernière fois je me suis presque fait jeter parce que je n'avais pas de carte vitale! alors qu'on venait de voler mon sac à main...) (mon dentiste est un homme sans coeur).

 

En même temps, l'année dernière, quand j'avais vu sa merveilleuse chaîne hi-fi dans la salle d'attente j'avais commencé à transpirer. Sans même entendre le bruit de cette satanée fraise.

La vue de cette chaîne rutilante, à peine plus épaisse qu'un magazine, m'avait donné des sueurs froides (un détartrage simple? 150€ s'il vous plaît).

 

Ceci, allié à une peur infantile de la fraise (j'entamerai un jour une psychanalyse à ce sujet) (quand je me sentirai adulte et responsable) (autant dire jamais), m'avait amenée à reporter sans fin ce rendez-vous redouté.

 

- "Vous avez une petite inflammation de la gencive.

- Ahan (j'ai la bouche grande ouverte) (et ça commence à me faire mal d'ailleurs, donc si on pouvait accélérer ça m'arrangerait au niveau des crampes)

- Ah mais vous avez vraiment une tendance à saigner des gencives!

- ... (sans blague mec tu me tues avec ton karcher là) ".

 

"Bon, et bien à l'année prochaine! La visite, c'est une fois par an!" me lance-t-il avec un sourire carnassier (faisant mentir l'adage selon lequel les cordonniers sont les plus mal chaussés).

 

En même temps, à ce prix-là, je comprends qu'il ait envie de me revoir souvent.

(et au bout de dix détartrages, on en a un gratuit?)

 

Heureusement, mon dentiste est beau gosse.

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 22:56

drop-copie-2.jpgIl fait beau j'étais bien.

Je sors du cinéma, des idées de posts plein la tête (Tomboy que je venais de voir, ma séance chez le dentiste, l'expo sur les préraphaélites, bref que du bonheur...).

Il fait bon, je remonte l'avenue Gambetta sans veste, comptant les mois qui me séparent des vacances (quatre! aouch!).

Je croise plein de gens dans ma rue (!) (quand on connaît ma rue c'est plutôt un exploit) (ce signe étrange aurait dû m'alerter).

J'arrive chez moi, les oiseaux chantent, ça sent bon, une odeur doucement épicée s'échappe d'une cuisine, j'entends mes voisins rire, certains fument à la fenêtre... Comme un air de vacances... Je souris.

J'entre dans mon hall, je presse le bouton de mon ascenseur, tiens j'ai enfin reçu mon ELLE, la soirée s'annonce paresseuse et douce...

Dans l'ascenseur je suis éblouie par la blancheur de mes dents (en même temps à 60€ le détartrage, ça peut briller) (quand on connaît mon obsession de la blancheur dentaire, cela prend une ampleur différente) (trois taches et du tartre en moins et je me prenais pour la bombasse dentaire du 20ème), et tout à coup la vie est plus belle.

 

Jusqu'à ce que j'ouvre ma porte.

Déjà il a fallu que je force comme une malade.

Il n'a pas plu depuis des jours, cela aurait dû m'alerter.

 

Mais non (ou les vertus durables de l'effet ultra-brite).

 

Et là...

une flaque immense dans mon entrée (ouais j'ai une entrée, je sais c'est trop la classe).


J'ai d'abord cru à un vilain tour félin (appelez la SPA si vous voulez) (mais à mon corps défendant nous avons un lourd passif liquide) (failli écrire "pissif", le beau lapsus!).

Mais non.

Flic floc flic floc.

Il pleuvait dans mon entrée.

Devant, au fond, sur les côtés, même dans ma pièce (et oui, il n'y en a qu'une) (on ne peut pas avoir deux pièces et une entrée) (et le cul de l'agent immbolier il faut choisir à Paris messieurs dames).

 

Et là, gestion responsable et tout à fait adulte du problème:

(admirez, m'sieur dames, prenez-en de la graine)

"Allô papamaman?"

 

...

 

Oui je sais.

 

En même temps je l'ai fait parce que mon voisin n'est pas là.

 

Et que ma voisine du dessus ne répondait pas.

 

En même temps la vraie question n'est pas là.

 

 

La VRAIE question est: "Mais qu'ai-je donc fait à ma voisine du dessus dans une vie antérieure?"

 

 

 N.B.: c'est notre troisième dégât des eaux...

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 00:20

Ça peut sembler contradictoire avec mon dernier post, où l'acquisition de chaussures tant désirées faisait mon bonheur.

Mais depuis j'ai rangé mes affaires d'hiver, et sorti celles d'été.

(j'adore changer de garde-robe, je redécouvre toujours de belles endormies)

Et force est de constater que je ne manque de rien.

Absolument rien, en fait.

(ça commence à être vraiment tendu au niveau du placard...)

(il me faut un dressing)

(un vrai appartement d'adulte avec balcon, chambre ET dressing)

(et pourquoi pas un Basquiat tant qu'on y est?)

Entre les chaussures, les tops et les jupes je peux tenir quelques mois sans jamais être habillée de la même manière (ce qui peut sembler un peu stupide à Paris, quand on sait que l'été est souvent fugace et surtout traître).

 

Et là, en contemplant l'étendue du désastre, je me suis demandée comment je pouvais bien faire pour avoir toujours envie de quelque chose.

(enfant de la consommation un jour, enfant de la consommation toujours)

J'en étais presque écoeurée. J'ai fait du tri, mais je n'ai pas éliminé grand chose.

Et je me suis rappelée cette conversation qu'on avait eue une fois au Club.

Emilie évoquait le blog d'une fille qui avait fait le vide chez elle, elle s'était débarassée de tous les objets superflus, et possédait au final très peu de choses. Le strict minimum en fait. Faire le vide chez soi pour s'alléger l'esprit.

Je ne pensais pas pouvoir être un jour sensible à ce type de philosophie.

Je suis terriblement matérielle: je tiens à ce que j'ai, j'ai besoin de mes objets, de mes livres, pour me sentir bien, chez moi.

J'ai un appétit insatiable pour tout ce qui est chaussures, fringues et sacs. Je peux même inventer un nouvel usage pour justifier un achat (!) (je ne suis pas une grande malade de la carte bleue, ne vous méprenez pas).

 

Mais hier, au milieu de ma pyramide de chaussures, j'ai entrevu ce que ça pouvait être.

J'ai alors fermement résolu d'acheter moins, mais mieux.

 

652_large.jpg

 

J'en suis même venue à me dire que finalement, ce n'était pas si grave si ce @#§*#!  de colis Topshop ne me parvenait jamais. Que c'était peut-être un signe, après tout (philosophie du dimanche soir, bonsoir) (ben oui, hier c'était la fin du middle-week) (donc un vrai-faux dimanche soir).

 

Bref, j'allais devenir une adulte mûre et réfléchie.

(mouhahaha)

 

 

Enfin, ça c'était avant ce soir.

 

Avant que je ne récupère dans ma boîte aux lettres mon invitation pour la vente presse d'Isabel Marant.

 

...

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 00:27

M.Cafard m'a rendu visite ce matin.

 

Parce qu'une sale gosse ado m'a traitée de riche fonctionnaire posée dans le métro.  

(j'aurais bien aimé pouvoir lui dire: "mais non, je suis une saltimbanque instable!" mais le fait est que c'est faux)

(et même si j'aime beaucoup mentir, il faut savoir rester crédible)


Parce que depuis quelques jours je suis avec Patti et Robert, et par contraste j'ai l'impression que ma vie est terriblement fade.

(on y reviendra)

(à Patti et Robert, pas à mes états d'âme de riche fonctionnaire posée)

 

Parce que deux jours c'est pas suffisant.

 

Parce que ça donne un avant-goût de vacances qui me laisse sur ma faim.

 

Parce que demain j'aimerais bien être mon chat, pour ne pas me lever, ni aller travailler, ni rien d'ailleurs.

(ça existe pas, Vis ma vie de chat parisien?)

 

 

Et puis il a fait terriblement beau.

 

Et j'ai trouvé mes chaussures rouges.

 

Enfin.


Après des mois de recherches.

 

Et soudain tout va mieux.

 

tumblr_ljyvga15JP1qf7snto1_400_large.jpg

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 23:45

... le middle-week! Ou deux jours de congés en pleine semaine, quand tout le monde ou presque va au turbin.

 

Je ne m'en lasse pas.

 

Demain matin donc, pas de réveil, pas de métro (enfin, pas tout de suite), pas d'Alain-Gérard Slama.

 

Cette agréable perspective, associée aux effets surprenants des endorphines,

(vive la gym)

(je n'aurais jamais imaginé déclarer une chose pareille)

(si seulement tous mes profs de sport pouvaient être au courant; après l'humiliation de la gym au sol devant toute la classe, ils auraient du mal à croire que je fais du sport deux fois par semaine depuis quatre ans)

(***admirez la régularité***)

(dans la vie il y a deux catégories de filles: celles qui sont fortes en gym, et les autres)

(inutile de préciser que je fais partie de la deuxième catégorie)

(et que ce fut douloureux)

réussit presque à me faire oublier que je n'ai toujours pas reçu mon ELLE, ni mon colis Topshop, que je n'ai pas de sac de week-end alors que je pars en week-end ce week-end (vous me suivez?), que je suis en léger conflit avec mes cheveux, que je n'ai toujours pas de nouvelles de mon beau futon tout neuf alors que le mien se délite sous mon poids (déprimant constat), que ma vie est un drame, en somme!

 

 

Mais ce soir tout, ça m'est bien égal.

 

Pourquoi?

 

Parce que demain je ne travaille pas!

 

tumblr_ljlv03xG3H1qass69o1_500_large.jpg

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 23:06

Je m'étais dit: "Je vais m'organiser plus pour poster plus" (mouhahaha).

Donc en théorie écrire plus de billets le week-end, programmer les posts de la semaine.

Parce que quand je n'écris plus ici ça me manque, je perds la main, c'est plus difficile de revenir.

En pratique je n'ai pas toujours quelque chose à dire, et dans ces cas-là je préfère me taire. Et puis ces derniers temps il n'y avait absolument rien au cinéma et en plus ma concentration était accaparée par Ohran Pamuk.

 

Dans l'absolu ma nouvelle résolution sonnait bien.

 

Mais cet absolu ne tenait pas compte du printemps.

Et à Paris, le printemps on en profite, parce qu'on ne sait jamais combien de temps cela va durer.

(alors qu'on sait pertinemment qu'en Avril...)

(la preuve depuis hier)

 

1-prague-musee-mucha-printemps.jpgAlors on était tous dehors.

Sur les quais de Seine, dans les parcs, aux terrasses des cafés.

A croire que l'été était déjà arrivé, pauvres mortels que nous sommes.

A ranger nos écharpes et nos bonnets.

A sortir nos sandales et nos robes dénudées.

(et les bouteilles de rosé)

(oh ça va, c'était juste pour la rime)

 

Cet entrain printanier me bluffe toujours autant, même au bout de cinq printemps parisiens.

(compte qui, au passage, ne nous rajeunit pas)

 

 

On se fait tout le temps avoir.

Chaque année.

 

 

Et aujourd'hui on est encore plus blasé qu'avant le soleil.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 21:35

20080523053610.jpgQuinze jours à me prendre la tête sur mon disque dur.

 

A bouffer du forum de geek.

 

A chercher toutes les solutions possibles et inimaginables.

 

A pester contre ce sort qui fait de moi le jouet de la fortune.

(si si, entre la Freebox, ça et mon manque de chaussures rouges elle n'est pas facile ma vie)

 

...

 

Tout ça pour ça.

 

En même temps, il n'était indiqué nulle part qu'il fallait brancher les deux ports USB en même temps.

 

Bêtement pragmatique, je m'étais juste demandée pourquoi nous laisser le choix de choisir celui qu'on préférait (de port USB) (comme j'aime bien avoir le choix, j'ai tendance à croire que tout le monde aime ça) (sauf que parfois trop de choix tue le choix) (dans la ville de Foix?) (oh ça va hein, le lundi c'est permis).


J'ai cru à une fantaisie starckienne (ah ben oui, déjà que ça fait mal de dépenser autant pour un disque dur - alors qu'on pourrait acheter plein de trucs utiles vitaux à la place, comme du vernis, un sac, une paire de chaussures... - autant que ce soit un beau disque dur) (donc design) (parce que bon le design c'est vital bien utile quand même). En même temps avec une coupe de cheveux pareille (celle de Starck bien sûr) on est en droit de s'attendre à tout.

 

Bref, ce soir c'est un peu la honte.

Je pourrais vous dire que le mode d'emploi est très mal fait (c'est vrai, il n'y a aucun schéma ni aucune flèche) (un mode d'emploi sans images c'est quand même juste la loose), que le service assistance du fabriquant est juste tout naze (sans aucune mauvaise foi bien sûr), que jusqu'à aujourd'hui j'ai toujours tout géré toute seule sans aucun problème (sauf la Freebox, mais je jure que là j'ai tout bien branché comme il faut) (j'en ai eu la preuve en images au début) (c'est le cas de le dire) (oh ça va, le lundi c'est permis) (les blagues pourries, au cas où certains seraient perdus)...

Je sais bien que personne ne me croira, qu'on me prendra pour une fille incapable de démêler ses câbles toute seule, qu'on fera une rapide croix sur mon passé d'executive woman... Mais ce n'est pas le pire.

 

 

Le pire, c'est que je vais devoir m'excuser auprès du service assistance.

De m'être un peu emportée.

Pour rien.

 

Hum.

 

Ça ne tue peut-être pas, mais c'est sacrément douloureux.

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:29

Je me suis fait avoir comme une bleue.

J'ai cru que la vie serait merveilleuse.

J'ai cru en ses promesses.

Je me suis emballée sans réfléchir.

J'en étais sûre.

 

Patatras.

 

Après seulement deux agréables soirées, c'était terminé.

Je ne comprends toujours pas ce qui a pu se passer.

Mais c'est arrivé.

 

Ma Freebox m'a plantée.

 

Adieu haute définition, adieu rediffusions, adieu chaînes exotiques...

Entre ses horribles zébrures et son silence (non mais franchement quelle que soit l'heure la hotline est toujours saturée de connexions) (je n'aime pas trop me faire raccrocher au nez par un robot) (sans parler du chat), j'ai bien compris qu'il n'y avait plus aucun espoir.

 

***

 

L'avantage, c'est que ma dvdthèque recèle encore quelques inédits.

C'est comme ça que je me suis retrouvée devant Le jour d'avant sur Proenza Schouler (épisode de l'année dernière, je sais, mais mon aventure vous démontrera qu'il est important, voire vital dans certaines situations d'avoir des inédits dans sa dvdthèque).

Ce n'était pas gagné, parce que je venais de m'énerver très fort, de débrancher et rebrancher des câbles, tout en tentant désespérément de joindre cette foutue hotline et en résistant à l'attrait diabolique que la cigarette sait revêtir dans ces instants de stress (extrême le stress, si on le met à l'échelle d'une journée dominicale sensée se dérouler dans le calme et la volupté).

En plus sur TF1 il y avait la nouvelle saison des Experts Las Vegas, celle dont j'avais eu un aperçu dans l'avion il y a six mois.

...

Bon, en même temps il n'y a plus Grissom et je n'aime pas trop Lawrence Fishburne.

J'ai donc décidé de me consoler avec cet épisode inédit (heureusement, mon mac, lui ne me lâche jamais). Je ne l'avais pas regardé avant parce que bon Proenza Schouler c'est pas franchement ma tasse de thé (à part leurs sacs... à se damner).

Mais en ce dimanche soir tout prenait une couleur différente, vous l'aurez compris.

Comme dans les autres épisodes du Jour d'avant, tout est passionnant, enivrant. La course contre la montre, l'électricité dans l'air (palpable à travers un écran, c'est dire!), la magie des miracles de dernière minute... à la fin on aurait presque envie d'être une petite main! Mais là, beaucoup plus que dans les autres, s'ajoutait une dimension humaine vraiment touchante. Ces deux créateurs m'ont totalement conquise. Avec leur bonne humeur, leur gentillesse, leur attitude si naturelle finalement. A l'antipode de l'image qu'on se fait des créateurs de mode (à part Gaultier, qui lui aussi est d'un naturel confondant).

Peut-être parce qu'ils sont encore jeunes, peut-être pas.

 

Toujours est-il que ce soir je n'ai même pas envie de me battre à nouveau avec cette satanée box.

Je me dis que finalement ça ne sert peut-être à rien de s'acharner contre ces câbles.

Après tout on ne passait pas tant de temps ensemble, je peux me passer des Experts & cie, ça me laisserait plus de temps pour lire.

 

Il est temps de touner la page.

 

tumblr_li7ofgKUNF1qcjrqro1_400_large.jpg

 

 

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 23:32

Pourtant la journée n'avait pas si mal commencé.


Un réveil oublié (occulté?), un thé, un dirigeable dans le ciel (véridique) (comme une impression de science-fiction) (il était vraiment près en plus, j'aurais aimé qu'il vienne me chercher)...

 


Et puis, un horrible môme dans mon wagon,
("maman fais-moi un bisou, FAIS-MOI UN BISOU, FAIS-MOI UN BISOU!!!")

(pendant ce temps-là la mère essaie (désespérément me semble-t-il) de lui faire manger un pain au chocolat par les trous de nez, quand elle se décide à le ranger il n'a plus envie d'un bisou... mais d'un pain au chocolat!)
(le tout entrecoupé de pleurs, de "C'EST MA PLACE!" et de crottes de nez)

(volume sonore moyen estimé à 150DB à 8h50 ce matin dans le wagon de l'angoisse)
(est-ce qu'on peut baisser de 100DB s'il vous plaît, parce que là même mon ipod ne fait pas le poids?)

 

supplanté par l'accordéoniste maudit,
(ah non mais l'accordéon avant dix heures du matin, c'est comme après dix heures du soir: inadmissible)
(non mais franchement, qui croit encore que les parisiens pressés qui vont bosser ont envie d'entendre la java bleue massacrée??? faut viser les touristes, les mecs)
(HELP! volume sonore moyen estimé à 300DB à 8h54 dans le wagon de l'angoisse)

(oui je sais, j'étais en retard ce matin)

 

et pour finir en beauté le "planté au milieu"!
(mais si vous savez, celui qui cherche toujours son chemin, et qui s'arrête en plein milieu, à contre-courant, alors qu'il n'y a qu'une seule sortie et qu'elle est là, juste en face de lui)
(c'est horrible, je réalise que je suis devenue un vrai cliché de parisienne)
(insensible, pressée et désagréable)
(...)

 


Pourtant après il a même fait (presque) (nous sommes en Ile de France, ne l'oublions pas) beau. Et bon.

 

 

Et puis, la journée de travail, le soir, l'ipod qui n'a plus de batterie.
Alors que je ne suis même pas au quart de mon trajet, alors que ce soir je dois traverser tout Paris.

...

Et plus tard le disque dur qui ne fonctionne toujours pas, le service technique qui s'exprime dans un drôle de français, ma freebox qui plante....

Comme une envie de tout casser.

 

***

 

Il y a vraiment des jours où c'est difficile de ne pas fumer.

 

cough_large.jpg

 

(surtout que l'une de mes préférées, c'était la cigarette post-pot, celle que je fumais en relisant avant de cliquer sur "publier")

(j'adore le concept de post-post)

(bref)

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 21:26

tumblr l05in3ISMA1qza0fjo1 500 large

 

Et oui, j'ai attendu le dernier jour.

Plus de quatre ans que ma Freebox HD sommeillait dans mon placard. A l'époque je n'avais pas voulu l'installer parce que j'avais peur de devenir accro de toutes ces chaînes à ma portée.

Il faut dire que j'étais élevée selon le précepte que la télé, c'est mal, c'est péché.

Interdiction de regarder la télé le matin, interdiction de regarder le Club Dorothée et TF1 en général (c'est la chaîne du diable, vous ne le saviez pas?).

(d'où le gros traumatisme: comment se faire des copines à la récré quand on ne sait même pas si Cri-cri et Johanna se sont remis ensemble ou pas? hein, comment?)

(heureusement pour moi, péché ou pas, j'ai vite appris à tromper l'ennemi et à regarder TF1 en cachette)

(et donc à coller sur le mur près de mon lit les autocollants Malabar à l'effigie de José)

(pourquoi José? je ne me l'explique toujours pas)

(il paraîtrait qu'aujourd'hui il vivrait dans une ferme...)

(José, si tu m'entends)

 

Bref, il faut croire que ça a (presque) marché: je ne regarde jamais la télé le matin, je ne peux pas (c'est péché), je la regarde très rarement (enfin une à deux fois par semaine, mais c'est quand même peu, non?) (elle est dans mon placard, c'est le principe de la télé à la demande) (et l'amour de la vieille antenne râteau), et quand je réalise que les chaînes que je regarde le plus sont TF1 et M6 je sens la honte me gagner et je sors me flageller, pieds nus dans le froid (mais, franchement, est-ce ma faute si ce sont les seules chaînes à diffuser mes séries américaines préférées?).

 

Enfin ça se passait comme ça jusqu'à aujourd'hui.

 

Car depuis l'automne un bandeau venait défigurer mes héros préférés. "Tous au numérique" qu'il disait, "vous avez jusqu'au 8 mars". Au début, c'était gentillet: il défilait une fois par heure et demie, et le ton était plutôt sympa. Mais depuis une semaine c'était devenu beaucoup plus agressif, le bandeau défilait deux fois par heure, à la limite du harcèlement: "Equipez ce poste avant le 8 mars, sinon plus de télé!".

 

Et voilà, comment à force de proscratination (parce que bon les câbles et tous ces trucs, c'est quand même chiant), je me suis retrouvée le 7 mars au soir à sortir ma Freebox HD du placard dormant.

A brancher les antennes, à connecter les fils, à pousser des glapissements de joie parce que Free, grand prince, avait fourni les piles nécessaires à la télécommande... parce que tout ça n'a pris que dix minutes de mon temps...

Mais ce n'était rien à côté DU cri de joie qui m'a échappé quand tout a fonctionné sur ma vieille télé pourrave. Quand, grâce à ma télécommande (oh mon dieu, j'ai une télécommande maintenant, plus besoin déranger Simone pour zapper!) (oh ça va hein, c'est facile de se moquer), j'ai fait défiler la multitude de chaînes auxquelles j'avais désormais droit!

 

...

 

Je comprends mieux pourquoi la télé c'est péché.

 

59185-8076c7-453-700_large.jpg

 

 

Je garantis sur l'honneur:

- que ce billet n'est pas sponsorisé par Free;

- que je n'ai jamais été maltraitée par mes parents;

- qu'à part le cas du Club Dorothée je ne leur ai presque jamais désobéi (Dieu m'est témoin).

Repost 0
Published by leshumeursdeviolette - dans Disgressions
commenter cet article

LeshumeursdeViolette sur Twitter

LeshumeursdeViolette sur Instagram

Instagram

LeshumeursdeViolette sur Pinterest

LeshumeursdeViolette sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton